Burundi

burundi

Le Burundi est un des pays les plus pauvres de la planète. Il comptait 8,1 millions d’habitants en 2008, dont plus de la moitié âgée de moins de 17 ans. L’espérance de vie n’est que de 51 ans. Après plus d’une décennie de guerres, la situation du pays est désormais plus que délicate. En effet, la paix est relative et l’insécurité persiste encore actuellement.

Le Burundi dépend en grande mesure de l’aide internationale. Celle-ci représente plus d’un tiers du produit intérieur brut (PIB) du pays.

Oxfam au Burundi

Oxfam est présent dans le pays depuis les années 1990. Au début, l’organisation remplissait une mission d’intervention humanitaire, mais progressivement, son travail s’est orienté vers la reconstruction et le développement, en mettant l’accent sur la sécurité alimentaire, la justice sociale, le droit à être écouté et les droits des femmes.

Le travail d’Oxfam s’articule autour du développement d’un programme visant à ce qu’en 2020 tous les habitants du Burundi vivent dans une société sans violence, où les personnes puissent user de leur liberté dans le respect des droits humains et des valeurs de solidarité, et qu’elles vivent décemment.

L’objectif consiste à mettre l’économie et le développement au service des personnes, par le biais de la promotion de mécanismes de prévention efficaces afin d’éviter l’apparition de conflits armés et de catastrophes humanitaires et de réduire l’impact en cas de catastrophes naturelles.

Les stratégies suivies par Oxfam pour atteindre cet objectif sont :

  • Soutien financier et technique aux projets de développement agricoles et non agricoles.
  • Défense auprès des autorités nationales.
  • Mobilisation des communautés pour le développement.
  • Renforcement des capacités des ONG.
  • Leadership pour les femmes.
  • Participation de groupes marginaux.

Oxfam encourage les actions de sécurité alimentaire avec l’amélioration de l’accès de la population à la terre et à d’autres moyens de production agricole qui soient durables (en termes de durée et d’environnement). Nous soutenons le droit à la paix et à la sécurité par une amélioration générale des conditions de vie et une réponse efficace face aux catastrophes naturelles et celles produites par les êtres humains.

Par ailleurs, nous souhaitons que la population participe à la gestion publique, dans un environnement qui lui permette d’avoir accès à l’information, à la liberté d’expression et à la connaissance de ses droits. Une société civile active permet de réduire la corruption et l’impunité.

Les objectifs de ce programme incluent aussi des aspects dits transversaux, tels que l’impulsion au leadership des femmes, la participation citoyenne ainsi qu’une attention particulière à l’égard des personnes malades du Sida et à leur intégration dans la société.