Cuba : la sécurité alimentaire dans une perspective de genre

Il pleuvait si fort en juin dernier, lors de notre visite dans la province cubaine de Las Tunas, qu'il était difficile d'imaginer que les communautés locales avaient tant souffert de la sécheresse au cours des quelques dernières années. Dans la municipalité de Manatí, où Oxfam soutient le travail de l'association nationale des petits exploitants agricoles (Anap) en vue d'améliorer la sécurité alimentaire, toutes les récoltes étaient perdues et les puits s'étaient à ce point asséchés que le ravitaillement en eau se faisait en train.

Avec le soutien d'Oxfam, l'Anap a investi dans la production d'engrais biologiques et de pompes à eau alimentées par panneau solaire qui fournissent l'eau nécessaire à l'irrigation des jardins potagers et à l'abreuvage des bêtes. Résultat : les coopératives produisent désormais "ce que les gens ont besoin de manger", comme l'explique l'un des agriculteurs. Fruits, légumes frais, viande et autres produits sont vendus sur les marchés locaux et la sécurité alimentaire s'est considérablement améliorée. 

Milagros, la seule femme présidente d'une coopérative dans la région, était particulièrement fière d'annoncer que sa coopérative "Sabino Pupo" élevait désormais des vaches avec succès, permettant ainsi à la municipalité une production laitière autonome. "Bien que la coopérative ait toujours eu accès à la terre, le projet a fourni des ressources et une formation essentielles pour la rendre productive".

Les pratiques d'agriculture biologique durable, comme celles mises en œuvre à Manatí, ont non seulement accru la sécurité alimentaire pour les communautés en général, mais elles ont également ouvert de nouvelles opportunités de formation et de travail pour les femmes, en tant que petites exploitantes agricoles. À la coopérative de Milagros, près de la moitié de la main-d'œuvre est féminine. Oxfam continue de soutenir l'Anap dans sa mission d'informer les femmes sur les avantages de rejoindre une coopérative, de veiller à ce qu'elles aient accès à la formation technique requise et de faciliter leur progression en tant que dirigeantes et décideuses au sein de l'organisation.