El Salvador

el salvador

Le Salvador est le plus petit pays d’Amérique centrale, d’une superficie d’à peine plus de 21 000 km2 sur laquelle vivent 5,7 millions d’habitants. C’est l’un des pays d’Amérique latine et des Caraïbes marqués par les plus fortes inégalités.

Le Salvador est aujourd’hui confronté à un ensemble de défis de taille : émigration, violence et insécurité sociale, inégalités de genre et vulnérabilité aux phénomènes d'origine naturelle et humaine, ainsi qu’au changement climatique et à ses conséquences.

La situation

En 1992, le Salvador a signé un accord de paix qui a mis fin à douze années de guerre civile et a ouvert la voie à la démocratisation. Il aura cependant fallu attendre près de dix-sept ans avant de connaître une alternance politique au sein du gouvernement.

Pendant presque deux décennies, le modèle économique dominant a conduit à une libéralisation accélérée des marchés et à des coupes dans les dépenses sociales, avec peu d’investissement dans des services essentiels comme l’éducation, la santé et l’approvisionnement en eau potable. Dans le secteur agricole, les investissements publics ont été minimes, transformant le Salvador un pays importateur net de céréales et autres produits alimentaires de base.

Le modèle économique a généré des taux de croissance très faibles et insuffisants pour promouvoir un véritable processus de développement. Cette faible croissance n’a pas permis de réduire les inégalités et a vidé le pays de sa ressource la plus précieuse: ses habitants. Près de 25% de la population salvadorienne réside aujourd’hui à l’étranger, dans des pays offrant de meilleures conditions de vie, principalement aux États-Unis.

Pour la première fois depuis plus de deux décennies, la gauche est arrivée au pouvoir, à l’issue des élections de 2009. Le nouveau gouvernement a mis en place une stratégie de développement social mettant l’accent sur la promotion du système de protection sociale universelle, tout en cherchant à améliorer l’accès des plus pauvres aux services essentiels tels que l’éducation, la santé, la prévention contre la violence et un système de retraite. La nécessité de mettre un terme à la dégradation de l’environnement et de réduire la vulnérabilité face aux catastrophes naturelles a également été reconnue.

Oxfam au Salvador

Dans ce contexte, nous développons quatre programmes au Salvador, en fonction de notre expérience et de nos moyens, afin de pouvoir faire changer les choses:

  • Sécurité et souveraineté alimentaire: nous souhaitons contribuer à garantir la sécurité et la souveraineté alimentaire, à travers des activités de plaidoyer politique et de promotion de nouvelles opportunités productives et économiques, en particulier en faveur des femmes en milieu rural. 
  • Justice de genre: notre objectif est de promouvoir la reconnaissance des droits des femmes, condition fondamentale pour le développement du Salvador, particulièrement en milieu rural.
  • Droit à l’eau: le but est de contribuer à ce que le Salvador soutienne, promulgue et applique des lois et politiques reconnaissant le droit de tout être humain à avoir accès à l’eau.
  • Prévention, préparation et réponse humanitaire: notre objectif est de promouvoir le droit à la protection et à la sécurité des communautés les plus vulnérables, en fonction des besoins des différents groupes de populations les plus exposés aux risques de catastrophes d’origine naturelle et humaine, en particulier les femmes.