Ghana

ghana

Le Ghana a réalisé d'énormes progrès en matière de développement et de réduction de la pauvreté, au long des deux dernières décennies. Toutefois, d’extrêmes inégalités subsistent, notamment entre les habitants du Nord et du Sud du pays, et entre les femmes et les hommes.

Ainsi, plus de 70 % des habitants des zones pauvres du Nord vivent avec moins de 1 dollar par jour, contre une moyenne nationale de 28 %.

Trois Ghanéen-ne-s sur cinq dépendent directement de l’agriculture en tant que moyen de subsistance. Beaucoup de politiques sur le commerce et l’agriculture ont nuit aux cultures vivrières et aux petits exploitants. Un investissement insuffisant dans l’agriculture a provoqué une augmentation de la migration, de la vulnérabilité rurale et de la pauvreté.

Près de 5 % de la population souffre d’insécurité alimentaire, et il y de grandes disparités régionales. Le changement climatique rend la météo instable, avec des conditions parfois extrêmes.

Les habitants de zones rurales, surtout dans le Nord du Ghana, ont un accès moins important aux services essentiels, dont les soins de santé.

Enfin, le Ghana est doté d’importantes ressources minérales ; toutefois, beaucoup de communautés locales doivent supporter les coûts sociaux et environnementaux de ces projets d’extraction sans bénéficier des avantages à court terme, tels que les créations d’emplois, les soins de santé et les infrastructures.

Oxfam au Ghana

Oxfam s’engage au Ghana depuis 1986 afin d’apporter des solutions durables à la pauvreté, la faim et l’injustice. Notre programme se concentre sur:

  • une mise à niveau entre les progrès réalisés dans le Nord et dans le Sud du Ghana;
  • des moyens de subsistance agricoles durables;
  • des soins de santé gratuits, universels et de qualité;
  • la promotion d’une gouvernance responsable et d’une gestion transparente des revenus des ressources naturelles.