La paix et la sécurité

Oxfam travaille à la réduction du nombre de personnes tombant malades, déplacées ou tuées lors de conflits armés. Nous essayons de veiller à ce que les enfants, innocentes victimes de tout conflit, soient protégés.

Éviter les conflits commence au niveau local, où nous aidons les communautés à identifier les causes profondes d’un conflit et à identifier des moyens créatifs de construire la paix.

Les initiatives d’Oxfam pour la paix et la sécurité reposent sur un principe central : le conflit est une violation des droits inhérents de tout individu. Notre travail est conçu de manière à établir localement les fondements de la paix, confronter ceux qui profitent des conflits et défendre la paix.

L’établissement des fondements de la paix

Les populations touchées par un conflit ne sont pas des victimes sans défense ; elles sont justement, surtout les femmes, les personnes pouvant empêcher la violence et résoudre les problèmes qui nourrissent les conflits. Nous finançons des formations pour les personnes qui se sont engagées à empêcher les conflits et nous fournissons les ressources dont elles ont besoin pour faire la différence.

Par exemple, des groupes financés par Oxfam calment les tensions entre les groupes ethniques « somali » et « boren » qui s’affrontent au sujet de l’eau et des pâturages. Ils ont créé des groupes de négociation et ont entamé un dialogue productif pour aborder le problème de la violence.

La confrontation avec ceux qui profitent des conflits

L’histoire regorge d’exemples de profiteurs des « économies de guerre ». Une telle exploitation encourage le conflit et favorise l’instabilité alors que des groupes rivalisent pour contrôler des ressources naturelles ou profiter du commerce des armes. Oxfam encourage les politiques qui éliminent ces incitations au conflit.

Par exemple, nous avons aidé les gouvernements et l’industrie diamantaire à développer un système permettant d’identifier l’origine et le commerce des diamants, aidant ainsi à exclure la vente de pierres précieuses produites dans des régions où elles prolongent les conflits.

Un plaidoyer en faveur de la paix

Oxfam s’efforce de veiller à ce que les systèmes et les lois conçus pour protéger les individus en période de conflit (comme certaines parties de la convention de Genève définissant les droits des civils en temps de guerre) soient maintenus et fonctionnent correctement. Souvent, cela implique de faire pression sur les gouvernements pour qu’ils honorent leurs obligations et agissent en conséquence.

Nous faisons également campagne pour réduire l’approvisionnement en armes attisant la violence. Par l’intermédiaire de la campagne sur le contrôle des armes et avec des alliés comme Amnesty International et le réseau IANSA, nous demandons des contrôles stricts sur le commerce mondial des armes légères.

Cette campagne a atteint un objectif clé en 2006, lorsque les gouvernements du monde entier votèrent le développement d’un traité sur le commerce des armes. Oxfam s’efforce à présent de veiller à l’efficacité de ce traité.