Tadjikistan

Le Tadjikistan est la plus pauvre des anciennes républiques soviétiques. Son économie s’est dramatiquement détériorée depuis la fin de la tutelle soviétique. La situation s’est aggravée avec la guerre civile qui a fait rage dans les années 1990 et en raison de longues périodes de sécheresse. La région de Khatlon abrite certaines des populations parmi les plus pauvres et les plus vulnérables du pays. Oxfam travaille avec ces communautés afin de les aider à produire davantage de nourriture et afin de leur permettre d’être mieux protégées face aux menaces que sont les catastrophes naturelles.

Oxfam au Tadjikistan

Au Tadjikistan, Oxfam se concentre sur son travail avec les communautés pour :

  • permettre à ces communautés de développer, sur un plus long terme, des moyens de subsistance durables;
  • améliorer les prestations des services de santé publique;
  • s’engager aux côtés des villageois et leur fournir des ressources qui leur permettent de faire face aux catastrophes.

Dans chacune de ces actions Oxfam travaille avec la population pour contribuer à la mise en place d’une société civile tadjike plus forte.

Oxfam a commencé à travailler au Tadjikistan en 2001, après deux années de sécheresse.

Notre programme est concentré sur Khatlon Oblast, dans le sud-ouest du pays, région où les taux migratoires sont élevés et où les gens tirent leurs moyens de subsistance de l’agriculture et de l’élevage. Dans cette région exposée aux catastrophes et où la sécheresse et les séismes sont choses communes, nous cherchons avant tout à améliorer la santé et les conditions de vie générales, en particulier dans le domaine de la réduction de la prolifération des maladies hydriques.

Partagez cette page :