Un enseignement gratuit et de qualité pour chaque enfant afghan

Publié le : 27 Novembre 2006

La moitié des enfants en Afghanistan ne sont toujours pas scolarisés malgré l’augmentation de 500 pour cent des taux de fréquentation scolaire au cours des six dernières années. Avec l’instauration de la démocratie, le principal symbole de la régénération nationale repose sur le rêve de l’enseignement universel – pour les filles comme pour les garçons.

La réalisation de ce rêve se heurte toutefois à de nombreux écueils. La participation des familles à l’enseignement de leurs enfants est onéreuse et a un effet dissuasif sur les nouvelles inscriptions scolaires. Les enfants doivent apprendre avec des enseignants, des livres scolaires et de la documentation pédagogique inadéquats. Les allocations budgétaires et les dépenses engagées par les diverses parties concernées souffrent dans une large mesure d’un manque de coordination et de transparence.

Ce document d’information présente plusieurs grandes préoccupations, et propose un plan dont l’objectif n’est pas seulement l’augmentation du financement dans le secteur de l’enseignement, mais aussi une réforme du système d’allocations et de planification budgétaires du Ministère de l’Education, et des autres acteurs impliqués dans ce secteur.