Un avenir fragile

Réduire trop tôt les troupes de la MONUC pourrait mener le Congo au désastre

Téléchargez

Publié le : 16 Février 2007

La République démocratique du Congo se trouve aujourd’hui à une étape critique de son histoire car elle est confrontée tant aux défis qu’aux opportunités qu’implique la reconstruction complète d’une nation.

La présence des Casques bleus des Nations Unies (la MONUC), qui a permis d’atténuer de façon significative les combats et la violence organisée, doit être maintenue et assortie d’effectifs suffisants, ainsi que d’un mandat approprié, afin de garantir la paix et la stabilité à long terme.

La MONUC ne devrait pas réduire ses activités tant que les forces de sécurité congolaises, et particulièrement l’armée, n’auront pas cessé de représenter une menace pour leurs propres populations et tant qu’elles ne se consacreront pas à apporter sécurité et protection au peuple congolais.