L’Afrique et le Cycle de Doha

Un combat pour la sauvegarde du développement

Téléchargez

Publié le : 14 Novembre 2005

A cause de règles commerciales injustes et de la chute des cours
des matières premières, l'Afrique souffre de pertes des termes
d'échange et d’une marginalisation croissante. Dix ans après le
Cycle d’Uruguay, le continent le plus pauvre de la planète, qui ne
capte qu’un seul pourcent du commerce mondial, risque de
perdre encore plus gros, en dépit des promesses d'un cycle de
« développement » de négociations commerciales. Il s’agirait
d’une immense injustice. Un nouveau cycle ne peut et ne doit pas
être entamé sans l’assurance de gains substantiels pour l'Afrique.