Sommet Ou Palier?

Les mesures qui doivent etre prises a Paris pas les pays riches pour rendre l’aide plus efficace pour les populations pauvres

Téléchargez

Publié le : 28 Février 2005

Le 2 mars, les pays les plus riches du monde se rencontreront à Paris afin de se mettre d’accord sur les actions nécessaires au bon fonctionnement de l’aide destinée à un milliard de personnes vivant dans la pauvreté. Les pays donateurs mettent actuellement en place un système qui déçoit les pauvres. Seul un cinquième de l’aide est attribué aux pays pauvres. Cet argent continue d’être dévalué par la bureaucratie, la répétition inutile, les objectifs contradictoires, les conditions abusives des pays donateurs ainsi que l’obligation de se soumettre à des biens et services trop chers. A l’heure de l’augmentation des aides, il est fondamental que cet argent contribue à combattre efficacement la pauvreté. Si aucune avancée concrète n’est réalisée à Paris pour rendre les aides plus profitables et efficaces, les progrès à l’égard des objectifs de développement du Millénaire seront compromis. Le choix que les ministres chargés du développement devront faire au Forum à haut niveau de l’OCDE est simple : 2005 sera marquera soit un sommet en rendant l’aide plus efficace pour les personnes qu’elle est censée aider ou bien un palier.