Un Traité mondial efficace sur le commerce d'armes est urgemment nécessaire.
Un Traité mondial efficace sur le commerce d'armes est urgemment nécessaire.

Commerce des armes: Il est temps d’arrêter le massacre, Desmond Tutu

“Il y a des Etats qui sont opposés au traité. Ils vont tout tenter pour le faire dérailler... ”
l'Archevêque Desmond Tutu
Publié le : 21 Octobre 2008

Commerce des armes : L'archevêque Desmond Tutu envoie un message à chaque nation

Aujourd’hui, mardi, l'Archevêque Desmond Tutu envoie un message fort à chaque Etat membre de l'ONU, les conjurant de mettre un terme au massacre suscité par le commerce incontrôlé des armes et offrant un appui très fort en faveur d'un traité international sur le commerce des armes (TCA).

Ils les appellent à voter en faveur du traité au "comité pour le désarmement et la sécurité internationale"  (1ière commission). Ce vote crucial assurera le lancement du TCA au sein des Nations Unies. La campagne "Contrôlez les armes" lance un appel pour un traité fort qui arrêtera les transferts d'armes alimentant les conflits, la pauvreté et les abus des droits humains. 85 Etats ont déjà indiqué qu'ils voteront "oui" en co-parrainant la résolution.

Ce message de l'archevêque Tutu sera apporté par des équipes de militants qui courront en 192 minutes dans Manhattan en direction des 192 ambassades des Etats membres.

Dans son message à chacun des Etats membres de l'ONU, et livré à leurs missions, l'archevêque dit :

"Il est temps d'arrêter le massacre... Pendant les deux dernières années, prés de trois quarts d'un million de personnes sont mortes à cause de violences armées. Des femmes, des hommes et des enfants, des frères et des sœurs, des mères et des pères... Plus d'un millier de personnes meurent chaque jour".

S'adressant aux Etats au sujet du vote à venir, l'archevêque dit encore :

"Il existe des Etats qui sont opposés au traité. Ils vont chercher à bloquer, à repousser toute avancée, à le faire dérailler... Ils vont essayer de vous convaincre que ce traité n'est pas indispensable et qu'il ne pourra pas fonctionner. Ils ne doivent pas réussir dans cette entreprise, car le coût humain est trop élevé".

Le vote sur cette prochaine étape du TCA aura lieu lors de l'Assemblée générale de l'ONU lors de la semaine du 27 octobre.