Resident gather around the rubble of a collapsed house after an earthquake in Ziarat, one of the main tourist spots in Baluchistan, October 29, 2008. REUTERS/ Saeed Ali Achakzai, courtesy www.alertnet.org.
Des milliers de personnes ont besoin d’abris et de couvertures de toute urgence

Tremblement de terre au Pakistan: Oxfam envoie une équipe sur le site du séisme

Publié le : 30 Octobre 2008

Oxfam a envoyé ce matin sur le site du tremblement de terre une équipe composée de quatre experts en assistance et provenant d’Islamabad. L’équipe effectuera une évaluation et fournira une première aide de 81.000$ aux populations dans le besoin.

Khalid Gill est l’un des travailleurs humanitaires d’Oxfam et fera partie de cette équipe ; il était dans la ville voisine de Quetta au moment du tremblement de terre : « La terre a tremblé à deux reprises. La première fois nous avons été réveillés à 4h30. Le tremblement n’était pas très important mais nous sommes tous vite sortis de la maison pour rejoindre la rue. La secousse n’a duré qu’une minute environ.

Au bout d’un moment, nous sommes retournés dans la maison même si nous savions qu'il pourrait y avoir une réplique. Puis, à 5h15, une secousse très importante s’est produite ; la maison tremblait tellement que les portes se sont coincées. Nous sommes finalement sortis de la maison. Nous avions peur et il faisait un froid glacial. Tout a tremblé pendant plusieurs minutes », raconte Khalid Gill.

Selon les estimations, même si la région est peu peuplée, le nombre de personnes touchées serait compris entre 2.500 et 3.500. Située à une altitude de 2.400 mètres, la région est difficile d'accès en temps normal. Habituellement, les populations migrent vers des zones de plus faible altitude en hiver. Si le tremblement de terre avait eu lieu en été, le nombre de victime aurait été bien plus élevé.

Il y aurait au moins 130 tués et entre 300 et 500 maisons endommagées, toutefois, ces chiffres risquent d’augmenter puisque l’on pense que des personnes sont toujours piégées dans les décombres. Beaucoup ont été blessés avec l’effondrement d’habitations de construction précaire en pierre et en terre.

Le district de Ziarat est le plus gravement touché. La ville de Ziarat semblerait avoir été détruite. Union Council Kawash et Vortune sont les deux autres régions les plus durement touchées.

L’état d’urgence a été déclaré dans les hôpitaux provinciaux où plusieurs vingtaines de personnes sont actuellement soignées.

Des contingents de l’armée pakistanaise, composés de deux hélicoptères, sont arrivés sur le site du tremblement de terre et participent aux opérations de secours. Des équipes médicales ont également été dépêchées vers les zones touchées.

Oxfam a déjà identifié à Quetta des fournisseurs de savon, de seaux, de bâches en plastique, de matériel de cuisine et de nourriture.