Afghanistan, les neiges précoces ralentissent les secours et mettent les familles en danger

“Les neiges hivernales sont arrivées tôt cette année, ce qui ralentit l’arrivée de l’aide vitale jusqu’aux familles des zones rurales.”
Matt Waldman
Responsable politique Oxfam International en Afghanistan
Publié le : 26 Novembre 2008

Alors que le Conseil de sécurité de l’ONU se rend en Afghanistan, des millions de femmes, d’hommes et d’enfants afghans sont confrontés à une pénurie alimentaire, une situation rendue encore plus difficile par les neiges hivernales précoces gênant les secours venus aider ces populations.

« Cinq millions d’Afghans sont confrontés à une pénurie alimentaire, dont 1,8 million de personnes risquant de souffrir de malnutrition, en particulier les jeunes enfants, les femmes enceintes et qui allaitent, ainsi que les personnes âgées », a déclaré l’agence internationale d’aide et de développement.
« Les neiges hivernales sont arrivées tôt cette année, ce qui ralentit l’arrivée de l’aide vitale jusqu’aux familles des zones rurales », a déclaré Matt Waldman, responsable politique d’Oxfam International en Afghanistan.

« Les jeunes enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées souffrent déjà de malnutrition. À l’approche du rude hiver afghan, la communauté internationale doit faire tout son possible pour venir en aide aux populations vulnérables et empêcher des morts pouvant être évitées. »
Malgré les nombreux avertissements des agences d’aide, l’appel à une aide commune urgente, lancé par l’ONU afin de lutter contre la crise alimentaire n’est financé qu’à moitié. De plus, l’ONU ne dispose pas de ressources suffisantes pour les activités essentielles de planification, de coordination, et de collecte d’informations.

« Pour réduire la vulnérabilité aux catastrophes, il est essentiel de consacrer davantage de ressources à l’agriculture et au développement rural. Même si 75 % de la population travaille dans l’agriculture ou a des activités liées à l’agriculture, le financement des États-Unis consacré à l’agriculture l’année dernière a été inférieur à 1 % de son aide dédiée au secteur de la sécurité », a déclaré Matt Waldman.

Bien que des opérations de secours soient en cours, les agences d’aide afghanes et étrangères demandent de toute urgence à la communauté internationale de consacrer plus de ressources à la crise alimentaire et de veiller à ce que l’ONU augmente rapidement son personnel afin de fournir une assistance et de coordonner l’aide de manière efficace. Les agences ont également appelé toutes les parties impliquées dans le conflit à autoriser l’accès de l’aide humanitaire pour que la nourriture et les autres formes d’assistance puissent parvenir aux familles afghanes vulnérables.

Des années de sécheresse, les conflits et la flambée mondiale des prix alimentaires ont aggravé la crise alimentaire en Afghanistan. Oxfam et ses partenaires travaillent ensemble pour renforcer les stocks de nourriture pour l’hiver de ces familles afghanes vulnérables, et promouvoir le développement rural durable à plus long terme.