Darfour: Personnel humanitaire d’Oxfam Grande-Bretagne évacué

Publié le : 6 Mars 2009

L’agence fait appel contre la révocation de son permis d’opérer par le gouvernement soudanais

Oxfam Grande-Bretagne a commencé l’évacuation provisoire sur Khartoum de son personnel international, en envoyant certains employés nationaux aux capitales de Darfour, tout en faisant appel contre la décision du gouvernement de révoquer son permis d’opérer au Soudan. La décision du gouvernement soudanais ne concerne pas le reste d'affiliés d'Oxfam qui travaillent sur le terrain.  

L’agence a dû livrer au gouvernement tout son matériel de communications, y compris ses ordinateurs. Cette démarche aura un effet advers sur la capacité d’Oxfam Grande-Bretagne de faire son travail, lequel atteignait quelques 600,000 personnes à travers le Darfour, dans l’état de Khartoum, et dans l’est du pays.


Oxfam GB estime que sa provision d’eau propre et d’autres programmes pourront continuer pendant quelques semaines, sous la gérance des communautés locales et des bénévoles formés par Oxfam. Cependant, si l’appel échoue, ces programmes devront cesser.


Le travail d’Oxfam GB au Darfour est, mondialement, son plus grand programme de secours d’urgence. Il opère dans le nord du Soudan depuis 1983 et compte actuellement une équipe de 450 personnes, dont 90 pourcent sont des Soudanais.


Oxfam, une organisation indépendante et non-gouvernementale, n’a aucun lien avec la Cour criminelle internationale. Oxfam n’exprime aucune opinion sur les activités de ladite Cour. Notre seul but, c’est répondre aux besoins humanitaires et soutenir le développement au Soudan.