Familles cherchant un abri sous la pluie car leurs habitations viennent de s'effondrer. Credit: KONATE Sosthene, Intermon Oxfam
Selon les dernières estimations, 600 000 personnes seraient affectées

Inondations en Afrique de l’Ouest : la réponse d’Oxfam

“L’urgence est là, et à court terme la cohabitation des populations avec les eaux polluées et les ordures ménagères pourraient avoir des conséquences dramatiques sur la santé des populations”
Gérard Steehouwer
Directeur régional, Oxfam International
Publié le : 9 Septembre 2009

L’expertise d’Oxfam International et ses partenaires dans le domaine de l’eau et de l’assainissement seront au cœur de sa stratégie opérationnelle humanitaire en faveur des populations sinistrées d’Afrique de l’Ouest frappées par des inondations depuis une semaine.

La situation reste préoccupante. Selon les dernières estimations, 600 000 personnes seraient affectées.

Oxfam International a déployé ses équipes sur le terrain pour analyser la situation avec les partenaires dès les premiers jours au Sénégal, au Burkina Faso et au Niger notamment. Et la situation reste toujours difficile dans ces pays du Sahel.

Au Sénégal: l’évaluation des besoins se poursuit sur le terrain. Les régions du Nord, du centre, du sud et du sud-est sont touchées.  La banlieue dakaroise reste la plus touchée avec 15 communes d’arrondissement affectées sur 16 à Pikine.

Selon Gérard Steehouwer directeur régional d’Oxfam International: "L’urgence est là, et à court terme  la cohabitation des populations avec les eaux polluées et les ordures ménagères pourraient avoir des conséquences dramatiques sur la santé des populations".

Au Burkina, un renfort d’experts d’Oxfam arrive dans les prochains jours à Ouagadougou pour finaliser les évaluations sur le terrain avec les partenaires et permettre une meilleure efficacité. D’ici la fin de la semaine un avion cargo acheminera sur place un premier lot d’équipement depuis l’Espagne d’une valeur de près de 50.000 euros.

Au Niger, Oxfam International a pris contact avec ses partenaires qui travaillent au Nord à Agadez. Une mission d’évaluation des besoins avec un expert en eau et assainissement s’envole ce mercredi afin de rencontrer les différents acteurs et les autorités locales à Agadez. Cette mission permettra de bien préciser notre intervention dans le domaine de l’eau et l’assainissement dans la région d’Agadez où 16 000 ménages sont affectés. 

Dans cette région du Nord du Niger les besoins tout comme au Sénégal et au Burkina sont presque identiques: Besoins urgents en matériel de purification d’eau,  de latrines,  de kit de protection contre les moustiques, de kit d’hygiène. L’organisation internationale  entreprendra avec ses partenaires également des campagnes de prévention pour l’amélioration de l’hygiène et pour prévenir les maladies liées à la consommation d’une eau insalubre.

Cette première phase d’intervention d’urgence s’étalera sur quelques mois.

Notes aux rédactions

L’estimation de 600 000 est un chiffre du bureau des Nations Unies pour les affaires Humanitaires, OCHA.