Two Oxfam activists dressed as super-heroes try to rescue the 8 MDGs but fail, outside the EU Development Ministers meeting in La Granja, Spain, 17 Feb 2010. Rescuing people from poverty is not about super-powers but about political will. Credit: Oxfam
Selon l'OCDE, l'aide étrangère sera, en 2010, de 21 milliards de dollars inférieure aux sommes promises.

Les pays riches n'ont aucune excuse de ne pas tenir leurs promesses d'aide

“Les pays riches s'étaient engagés à en faire plus pour sauver la vie des mères mais ils ne respectent pas ces engagements. L'année 2010 sera pour eux le moyen de démontrer qu'ils peuvent joindre l'acte à la parole. ”
Emma Seery
directrice de la campagne d'Oxfam "Santé et Education pour tous"
Publié le : 18 Février 2010

En réaction aux prévisions de l'OCDE affirmant que l'aide étrangère sera, en 2010, de 21 milliards de dollars inférieure aux sommes promises, Emma Seery, directrice de campagne d'Oxfam, commente :

« Ces 21 milliards manquants pourraient payer l'inscription de chaque enfant à l'école et pourraient sauver la vie de 2 millions de mères et d'enfants les plus pauvres. Que les pays riches ne remplissent pas leurs promesses n'est rien d'autre qu'un scandale.

Selon les estimations d'Oxfam, 16 milliards de dollars par an seraient nécessaires pour garantir que chaque enfant ait la chance d'aller à l'école et 5 milliards permettraient de dispenser de meilleurs soins de santé pour sauver la vie d'environ 2 millions de mères et d'enfants.

« Les pays riches n'ont aucune excuse pour ne pas fournir le supplément d'aide qu'ils avaient promis - ils s'étaient engagés à en faire plus pour sauver la vie des mères mais ils ne respectent pas ces engagements. L'année 2010 sera pour eux le moyen de démontrer qu'ils peuvent joindre l'acte à la parole. »

Sections supplémentaires pour affiliés européens :

Emma Seery ajoute : « Ces chiffres indiquent l'envergure du défi auquel fera face l'UE pour adopter un plan de sauvetage pour l'aide européenne et les OMD, qui sera discuté pour la première lors de la réunion des Ministères du Développement européens à La Granja (Espagne) cette semaine. »

« Les pays tels que le Royaume-Uni, l'Espagne ou la Belgique montrent qu'il est possible de prendre les devants en matière de développement, et nous espérons toujours que d'autres pays comme la France, l'Allemagne et l'Italie intensifieront leurs efforts pour faire du plan de sauvetage une réalité en 2010. »

La France, l'Allemagne et l'Italie font partie des pays qui, selon les prévisions de l'OCDE, ne réaliseront pas leurs objectifs. Collectivement, les pays de l'UE-15, tous membres de l'OCDE, n’atteindront pas l'objectif de 0,51 % d'aide qu’ils s’étaient fixé en 2005. Les prévisions de l'OCDE indiquent que l'aide de ces pays ne s'élèvera qu'à 0,48 % en moyenne en 2010

Neuf Européens sur dix croient fermement que leurs dirigeants doivent remplir leurs promesses vis-à-vis de l'aide malgré la crise économique, selon un sondage récent mené par Eurobaromètre.

En savoir plus sur :