Femmes et enfants, en attente de consultations médicales. Photo: C. Gluck/Oxfam
750 000 personnes risques de mourir en raison de la famine lors des prochains mois, selon les Nations unies

Somalie : faire passer la population avant la politique pour sauver des vies

Téléchargez

“Nous n’avons jamais été confrontés à autant de souffrances, avec autant de vies en jeu.”
Publié le : 21 Septembre 2011

Pour avoir une chance de venir en aide aux populations touchées par la famine en Somalie, la communauté internationale doit impérativement faire passer les vies humaines avant la politique, affirme aujourd’hui un groupe de 20 ONG dans une lettre ouverte. Si l’aide est actuellement acheminée dans plusieurs régions du pays, c’est en quantité insuffisante pour faire face à l’immensité de la crise. Des centaines de milliers de vies sont en suspens. Alors qu’arrive la saison des pluies avec son lot de maladies mortelles, un ensemble de facteurs entrave l’augmentation rapide de l’aide dont la Somalie a cruellement besoin.

Pour les ONG, les Etats doivent changer leur approche de la situation en Somalie et accentuer leurs efforts diplomatiques auprès des parties au conflit, afin d’assurer que l’aide humanitaire puisse être fournie sans entrave. La lettre appelle également à ce que soient levées les barrières légales empêchant l’acheminement de l’aide aux populations des régions dominées par des groupes armés.

Les organisations mettent en garde contre un recours à des moyens uniquement militaires qui pourraient considérablement aggraver la situation. En effet, par le passé, ce type d’opération a aggravé les souffrances de la population, augmenté le nombre de morts, et réduit l’accès humanitaire.

Les ONG appellent toutes les parties à immédiatement s’engager en faveur d’une cessation des hostilités et à autoriser la libre circulation de l’aide sur l’ensemble du territoire somalien.

« Nous n’avons jamais été confrontés à autant de souffrances, avec autant de vies en jeu », concluent les organisations dans la lettre. Elles attirent l’attention sur le risque d’une réelle aggravation de la situation, alors que les pluies prévues pour le mois prochain vont favoriser la diffusion de maladies dont le cholera, la rougeole, et la malaria, qui vont décimer des communautés déjà ravagées par la famine et la malnutrition.

La lettre ouverte est disponible au format PDF

Liste des organisations signataires

ACF International
Action Africa Help International (AHHI)
Adra
Caritas Suisse
Danish Refugee Council (DRC)
Family Empowerment and Relief Organization (FERO)
Finn Church Aid (FCA)
GRT Group for Transcultural Relations (GRT)
HIRJA Somalia (HIJRA)
Integrated Development Focus (IDF)
International Rescue Committee, Somalia (IRC)
Kaalo Relief and Development (KAALO)
Mines Advisory Group (MAG)
Médecins du Monde France (MDM)
Mubarak for Relief and Development Organisation (MURDO)
Oxfam
Saredo
Vétérinaires Sans Frontières Allemagne (VSF D)
Wasda
World Vision (WVI)

En savoir plus

L'action humanitaire d'Oxfam face à la crise alimentaire en Afrique de l'Est

Contacts

Pour de plus amples informations, merci de contacter :

Mathilde Magnier, Chargée des relations médias (Oxfam France) : + 33 1 77 35 76 00 / mmagnier@oxfamfrance.org

Permalink: http://oxf.am/4bf