Damon Albarn et Afel Bocoum jouent ensemble à Bamako. Photo : Simon Phipps/Oxfam
« La musique fait des miracles... C'est un message de paix » - Afel Bocoum

« Mali music unplugged » : Damon Albarn et Afel Bocoum ensemble à Bamako

“La situation est critique ici. Les récoltes ont été désastreuses et il n’y a pas suffisamment de pâturage pour les bêtes, qui sont en train de mourir.”
Afel Bocoum
Chanteur et guitariste malien
Publié le : 22 juillet 2012

Le chanteur et guitariste malien Afel Bocoum et le musicien britannique Damon Albarn se sont retrouvés la semaine dernière au Mali, dans le cadre d’un projet musical exceptionnel visant à attirer l’attention de la communauté internationale sur la crise humanitaire et alimentaire qui frappe le Mali et plus globalement l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale.

Plus de 18 millions de personnes dans neuf pays de la région sont actuellement menacées par de graves pénuries alimentaires. A l’heure actuelle, un million d’enfants souffrent déjà de malnutrition sévère. Alors que les prochaines récoltes ne sont pas attendues avant les mois de septembre et d’octobre prochains, la crise est sur le point d’atteindre son paroxysme.

Au Mali, près de 4,6 millions de personnes sont déjà affectées par la crise, dont 1,6 million dans la partie Nord du pays. Dans cette région, l’insécurité et les violences récurrentes limitent l’accès des organisations humanitaires alors même que la population a désespérément besoin d’aide. Les conflits qui traversent la zone ont contraint 370 000 personnes environ à fuir le Nord du pays. Près de 200 000 personnes se sont réfugiées dans les pays voisins – eux-mêmes déjà en proie à des pénuries alimentaires – quand 170 000 autres sont déplacées dans le reste du Mali.

« La situation est critique ici. Les pluies ont été beaucoup trop faibles l’an dernier, ce qui explique que les récoltes de cette année aient été désastreuses et qu’il n’y ait pas eu suffisamment de pâturage pour les bêtes. Elles sont en train de mourir. Les gens se contentent d’essayer d’avoir de quoi se nourrir. Des milliers de personnes originaires du Nord du pays, comme moi, sont parties de chez elles pour fuir les conflits, mais on ne s’occupe pas d’elles », déplore Afel Bocoum.

« La musique fait des miracles et rapproche les gens. J’espère simplement que les uns et les autres vont écouter et reprendre ce message. C’est un message de paix ».

C’est au domicile d’Afel Bocoum, situé dans la capitale malienne, que Damon Albarn et lui ont enregistré le titre Bamako, en version acoustique. Titre disponible dès aujourd’hui sur You Tube.

« Il existe une tradition musicale profondément enracinée dans ce pays, c’est un élément vital ici. Je suis venu au Mali pour la première il y a plus de dix ans, j’y ai rencontré des musiciens incroyables. C’est toujours pour moi une expérience très spéciale que de revenir dans ce pays et de jouer avec des musiciens aussi respectés et reconnus que Afel », explique Damon Albarn.

Oxfam a pour objectif de fournir une aide d’urgence à 1,8 million de personnes en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale. Au Mali, Oxfam est présent dans la région de Kayes, au sud, ainsi que dans la région de Gao, au nord.

En savoir plus

Télécharger le titre audio enregistré au Mali (215MB, via wetransfer.com)

Télécharger les photos de l'enregistrement

Plus d'info sur l'action d'Oxfam face à la crise alimentaire au Sahel

Notes aux rédactions

En 2000, Oxfam avait déjà collaboré avec Damon Albarn sur un projet au Mali. A cette époque, Damon avait travaillé aux côtés de musiciens maliens, dont Afel Boucoum et Toumani Diabite. Une collaboration qui a abouti à l’album « Mali Music », lancé en 2002. En 2011, Damon a emmené un collectif de producteurs de musique en République démocratique du Congo (RDC) pour travailler avec des musiciens contemporains congolais. L’objectif : produire un album au profit d’Oxfam en cinq jours, dont les bénéfices financent des programmes permettant à des milliers de personnes de sortir de la pauvreté. Ce projet baptisé DRC Music a abouti à l'album « Kinshasa One Two ».

Les chiffres clés de l’ONU pour le Sahel :

  • Plus de 18 millions de personnes ont besoin d’assistance
  • Plus d’un million d’enfants sont en situation de risque de malnutrition sévère
  • 1,64 milliard de dollars sont nécessaires pour faire face à la crise au Sahel. Pour l’heure, 792 millions de dollars, soit 645 millions d’euros, ont été débloqués, selon le Services de surveillance financière de l’ONU.
  • L’Union européenne et les Etats-Unis sont les deux plus gros bailleurs pour la crise alimentaire au Sahel.

Contacts

Pour de plus amples informations, merci de bien vouloir contacter :

Christina Corbett, Chargée des relations presse sur les questions humanitaires
+44 (0) 7557 48 37 58
ccorbett@oxfam.org.uk

Permalink: http://oxf.am/JXN