Winnie Byanyima nommée à la direction d’Oxfam International

“Je suis très fière d’avoir été invitée à diriger une organisation aussi importante qu’Oxfam, à l’engagement passionné en faveur de la justice sociale.”
Winnie Byanyima
Directrice générale d'Oxfam International (à compter d'avril)
Publié le : 15 Janvier 2013

Winifred (Winnie) Byanyima, militante locale, défenseure des droits humains, haute fonctionnaire internationale et spécialiste mondialement reconnue des droits des femmes, a été nommée directrice générale d’Oxfam International, un poste qui apporte une orientation stratégique à la confédération internationale Oxfam et en assure la coordination.

Mme Byanyima a occupé des fonctions qui ont contribué à renforcer la gouvernance de l’Union africaine et a influencé les priorités internationales, au sein de l’Organisation des Nations unies et à la tête de nombreuses coalitions d’organisations de la société civile. Son travail considérable dans les domaines de la consolidation de la paix, des questions budgétaires et de la réforme électorale et dans la formation de coalitions sociales lui a valu une large reconnaissance. Elle est en outre une experte éminente des questions de genre dans le cadre du changement climatique, de l’élaboration des politiques sociales et de l’égalité sociale et économique. Au début de sa carrière, elle a fondé une ONG qui demeure très active en Ouganda et a assuré trois mandats au parlement ougandais.

Winnie Byanyima
Winnie Byanyima

À partir du mois d’avril, Mme Byanyima dirigera Oxfam International, l’organisation qui apporte orientation stratégique, appui, expertise et coordination à l’ensemble de la confédération Oxfam. Oxfam opère dans 94 pays, recherchant des moyens efficaces de mettre fin à l’injustice qu’est la pauvreté. Par le biais de ses 17 affiliés, Oxfam apporte de l’aide humanitaire dans les situations de crise, permet à des personnes démunies et marginalisées d’accéder à l’égalité sociale et économique et mène campagne en faveur d’un monde plus juste.

La nomination de Mme Byanyima est l’aboutissement d’un processus mondial orchestré par Keith Johnston, président d’Oxfam International, avec l’aide d’un cabinet de recrutement international. Selon K. Johnston, « Winnie s’est imposée comme l’incarnation des valeurs et des ambitions d’Oxfam parmi un large éventail de candidatures exceptionnelles. Elle apporte une vision claire, animée par son dévouement à la justice sociale, sa ténacité d’habile négociatrice et de militante, ainsi que des qualités de dirigeante qui sait inspirer et rassembler face à une multiplicité de milieux, cultures et échelons de décision. »

« Le monde se trouve à un tournant du développement et connaît une aggravation des inégalités, une forte instabilité dans bien des domaines et une volonté et une impatience croissantes de voir des changements s’opérer, a déclaré Winnie Byanyima. Oxfam a conscience que, face à cette évolution, il lui faut faire preuve de stratégie et d’adaptabilité dans sa mission de lutte contre la pauvreté et de promotion des droits de la personne. Je suis très fière d’avoir été invitée à diriger une organisation aussi importante qu’Oxfam, à l’engagement passionné en faveur de la justice sociale. »

Ingénieure spécialisée dans l’aéronautique, la conservation de l’énergie et l’environnement, Mme Byanyima a fait ses études au Royaume-Uni où elle a résidé sous le statut d’étudiante réfugiée, fuyant le régime répressif d’Idi Amin Dada en Ouganda, son pays natal.

Elle a travaillé en tant qu’ingénieure pour la compagnie Uganda Airlines, en Ouganda, avant d’entrer dans le service diplomatique en 1989. Elle a ainsi représenté l’Ouganda auprès de la France et de l’Unesco, à Paris. De retour en Ouganda en 1994, elle a siégé au parlement jusqu’en 2004, représentant activement les populations pauvres des milieux urbains et acquérant une connaissance pointue des procédures et pratiques parlementaires. Elle a en outre formé le premier groupe parlementaire rassemblant des femmes de tous les partis. À cette époque, elle a fondé et dirigé le Forum for Women in Democracy (FOWODE), une ONG ougandaise qui promeut l’égalité de participation à la prise de décisions entre les femmes et les hommes.

En 2004, elle a créé le directoire Femme, Genre et Développement de l’Union africaine, dans le cadre d’un mandat ayant pour objet de renforcer la gouvernance et l’égalité au sein de l’institution, et en assuré la direction jusqu’en 2006, date à laquelle elle est passée sur la scène mondiale en tant que directrice de l’équipe Genre du Programme des Nations unies pour le développement, travaillant sur des questions aussi essentielles que le développement, le changement climatique et la politique économique sous l’angle des problématiques hommes-femmes. Dans le cadre de ses fonctions, elle a notamment co-fondé la Global Gender and Climate Alliance qui réunit 60 organisations de la société civile et organisations bilatérales et multilatérales de l’ONU. Elle a en outre présidé des groupes de travail sur les questions de genre dans le cadre des objectifs du Millénaire pour le développement et du changement climatique.

Mme Byanyima remplacera Jeremy Hobbs qui a décidé l’an dernier de se retirer après avoir occupé le poste de directeur général d’Oxfam International depuis 2001. Sous sa direction, la confédération Oxfam est devenue une entreprise mondiale toujours plus respectée et efficace, renforçant son impact grâce à une coordination plus étroite de ses affiliés et de ses programmes.

Contacts

Pour de plus amples informations, merci de bien vouloir contacter :
Matt Grainger, Responsable des médias (Oxfam International)
+44-1865-339128
+44-07730680837

Vous pouvez également suivre Mme Byanyima sur Twitter

En savoir plus sur :

Permalink: http://oxf.am/38T