Nouveau plan de paix pour la République démocratique du Congo : un véritable tournant ?

“Le véritable travail commencera aujourd’hui dans les villages de l'Est de la RDC, où les dirigeants vont devoir prouver que ce plan ne restera pas lettre morte.”
Philippa Crosland-Taylor
Directrice régionale adjointe d'Oxfam
Publié le : 24 Février 2013

L'accord-cadre pour la paix en République démocratique du Congo (RDC), signé ce dimanche 24 février, ne changera rien aux souffrances de millions de personnes dans l'Est du pays si aucune action concrète n'est entreprise pour s'assurer que les dirigeants tiennent leurs engagements et s'attaquent aux problèmes cruciaux que sont l'usage de la terre, les problèmes ethniques et le développement, a déclaré l’organisation internationale Oxfam.

Oxfam a ajouté que cet accord constituait un pas dans la bonne direction à un moment critique, mais qu’il était insuffisant pour mettre fin à des décennies de conflit.

« Le véritable travail commencera aujourd’hui dans les villages de l'Est de la RDC, où les dirigeants vont devoir prouver que ce plan ne restera pas lettre morte. La crise s'est considérablement aggravée et c'est une bonne chose que les dirigeants soient parvenus à s'entendre, mais seule la réalité du terrain compte. Dans quelques mois, nous verrons si ce plan constitue un véritable tournant, ou s'il ne restera – comme tant d'autres avant lui – qu'un bout de papier sans valeur. Il reste beaucoup à faire avant que cet accord-cadre ne produise un changement tangible dans la vie des victimes de ce conflit », insiste Philippa Crosland-Taylor, Directrice régionale adjointe d'Oxfam.

Selon Oxfam, tout au long du processus, la société civile doit jouer un rôle de premier plan dans l'élaboration de détails de cet accord et la responsabilisation des gouvernements vis-à-vis de leurs engagements.

Oxfam appelle également à s'accorder sur un calendrier et des points réguliers effectués par les envoyés de l'Union africaine et des Nations unies afin que leurs conseils de sécurité respectifs puissent vérifier l’évolution de la situation et l’application des différents engagements.

Oxfam affirme que ce nouvel accord-cadre doit renforcer le Pacte de 2006 sur la Sécurité, la Stabilité et le Développement, et s'attaquer en priorité à des problématiques locales majeures telles que le manque de développement, les tensions autour du droit foncier ainsi que la dimension ethnique complexe et les relations de pouvoir au sein des conflits.

La population de l'Est de la RDC a urgemment besoin d'être mieux protégée des violences qui ont poussé environ 500 000 personnes à fuir depuis avril 2012. Toutefois, Oxfam souligne que les discussions concernant l'établissement d'une nouvelle brigade d'intervention au sein de la Monusco, la force de maintien de la paix de l'ONU, doivent tenir compte du fait que la majorité des précédentes opérations militaires ont provoqué des déplacements massifs et des représailles envers la population civile, sans pour autant réussir à éradiquer les groupes armés. Toute nouvelle force doit disposer de directives strictes qui respectent le droit international humanitaire et limiter au maximum les victimes civiles.

Notes aux rédactions

Environ 500 000 personnes ont fui les flambées de la violence dans l'Est de la RDC depuis avril 2012. Plus d'un million de personnes demeurent déplacées dans la région des Kivus. La majorité d'entre elles ont trouvé refuge dans des camps surpeuplés ou chez des membres de la famille et font face à un manque critique d'eau, de nourriture et d'autres services vitaux. Oxfam fournit de l'eau potable, des installations sanitaires et d'autres services de santé publique à plus de 120 000 personnes déplacées par les récents combats.

Contacts

Pour de plus amples informations, merci de bien vouloir contacter :

  • Alun McDonald à Nairobi +254 736666663, amcdonald@oxfam.org.uk 
  • Anna Ridout à Oxford +447766443506, aridout@oxfam.org.uk 
  • Louis Belanger à New York +19172240834, Louis.belanger@oxfaminternational.org

En savoir plus

Photos : Du lac Kivu au camp de Bulengo, de l'eau pour 45 000 déplacés en RDC

Rapport : Marchandises de Guerre : Des communautés révèlent le vrai prix du conflit dans l’est de la RDC (Nov 2012)

Conflit en RDC

Permalink: http://oxf.am/3rp