Des stars de cinéma réunies dans un film pour l’instauration de la taxe Robin des Bois en Europe

“La meilleure chose à faire sera d’utiliser ces fonds pour lutter contre la pauvreté, l’épidémie mondiale du sida et le changement climatique.”
Clémence Poesy
actrice
Publié le : 18 Février 2014

Quelques-unes des plus grandes stars de cinéma sont réunies aujourd’hui pour le lancement d’un nouveau court-métrage Nouvelles du futur réalisé par David Yates, qui met en lumière le formidable potentiel d’une taxe Robin des Bois.

Le film est lancé cinq ans après le début de la pire récession qu’ait connue l’Europe au cours de l’histoire récente et qui a semé la désolation non seulement en Europe, mais à travers le monde. Onze États membres de l’Union européenne étudient les modalités de la mise en place, cette année, d’une taxe sur les transactions financières qui pourrait générer 37 milliards d’euros par an. Le film montre que ces recettes fiscales pourraient servir à écarter les menaces qui pèsent sur les services publics en Europe, mais aussi à lutter contre la pauvreté et le changement climatique dans les pays pauvres.

 

 

Produit avec le soutien de l’organisation internationale Oxfam et de ses partenaires, ce court-métrage nous projette dix ans plus tard, dans une Europe où les grands acteurs financiers ont tous, à l’exception du Royaume-Uni, mis en place une taxe sur les transactions financières. Tandis que les représentants de l’Allemagne, de la France et de l’Espagne donnent un aperçu des succès de la taxe, les Britanniques ragent d’avoir raté l’occasion d’instaurer cette taxe de 0,05 % sur des instruments financiers tels que les actions, les obligations et les produits dérivés.

Ce film souligne les différents rôles que chacun des quatre pays représentés joue dans le processus de décision. Les acteurs britanniques Bill Nighy, qui incarne un banquier plein de regret, et Andrew Lincoln représentent tous deux un pays actuellement hostile à la taxe dite « Robin des Bois ». En revanche, l’Allemande Heike Makatsch, la Française Clémence Poésy et l’Espagnol Javier Cámara, qui arborent un air un peu plus réjoui dans leurs rôles de banquiers, viennent de pays qui détiennent la clé de la réussite du « groupe des onze ».

Le film sort la veille d’un sommet franco-allemand, ce 19 février, lors duquel les ministres devraient exposer leur vision de cette taxe.

 

 

CITATIONS DU RÉALISATEUR ET DES ACTEURS

David Yates, connu pour la réalisation des quatre derniers films de la série Harry Potter : « J’ai accepté de réaliser ce film parce que la taxe Robin des Bois est une idée simple mais géniale. Nous devons tirer les leçons de la crise financière et faire en sorte que les banques et les fonds spéculatifs travaillent dans l’intérêt de la société, et non l’inverse. »

Clémence Poesy, connue pour son rôle dans Harry Potter et Bons baisers de Bruges : « Si la France et les dix autres pays qui envisagent sérieusement d’appliquer une telle taxe décident de passer à l’action, ils pourraient récolter jusqu’à 37 milliards d’euros chaque année. La meilleure chose à faire sera d’utiliser ces fonds pour lutter contre la pauvreté, y compris contre l’épidémie mondiale du sida et le changement climatique. »

Andrew Lincoln, premier rôle dans la série télévisée The Walking Dead : « Après six ans de relance fragile et de baisse du niveau de vie, il est temps que nos politiques fassent preuve d’ambition et agissent dans l’intérêt des gens et de la planète.

« C’est un fait rare qu’une taxe puisse recueillir l’adhésion d’un nombre si incroyable de citoyennes et citoyens à travers l’Europe, mais la taxe Robin des Bois est un moyen manifestement juste d’assurer que les responsables de la crise économique paient pour les pots qu’ils ont cassés. »

Javier Cámara, qui a joué dans La mauvaise éducation et Les Amants passagers : « Huit millions d’Espagnols risquent de basculer dans la pauvreté d’ici 2025, et la taxe Robin des Bois permettrait de venir en aide à celles et ceux qui souffrent le plus, pas seulement en Europe, mais dans le monde entier. »

Heike Makatsch, qui a tourné avec Bill Nighy dans Love Actually : « Les politiques européens parlent de la taxe Robin des Bois depuis maintenant trop longtemps. Il est temps qu’ils mettent de côté les arguments "contre" qui ont été discrédités pour passer à l’action et instaurer une taxe juste qui pourrait aider des millions de personnes en Europe et dans les pays en développement. »

Bill Nighy, qui a joué dans Love Actually et Pirates des Caraïbes : « Quatre ans après le lancement de la campagne Taxe Robin des Bois, cette minuscule taxe qui pourrait faire tant de bien est en passe de devenir réalité. La France, l’Allemagne et neuf autres pays européens sont sur le point de la mettre en place. Ce serait extrêmement regrettable que le reste du monde rate ce rendez-vous avec l’histoire.

« Ce ne sera pas tout d’instaurer la taxe. Il faudra encore investir les milliards générés dans la réduction de la pauvreté, chez nous et à l’étranger, et dans la lutte contre le changement climatique. »

Notes aux rédactions

Pouvent voir les photos du court-métrage, Nouvelles du futur, ici.

Contacts

Angela Corbalan: + 32 (0) 473 56 22 60 / angela.corbalan@oxfaminternational.org

En savoir plus

Le mouvement en faveur de la Taxe Robin des bois s'amplifie
La taxe Robin des Bois

A travers le monde, l'idée d’une minuscule taxe appliquée aux banques gagne du terrain. Elle pourrait générer des milliards de dollars pour aider à résoudre les problèmes intérieurs et à l’étranger. Rejoignez le mouvement en signant la pétition.

Le G20 doit saisir les opportunités sur la taxe Robin de bois et les financements climat

En réaction à la réunion des ministres des Finances du G20, Max Lawson, porte-parole d’Oxfam, déclare :

See video
Le banquier et la taxe Robin des bois

Une toute petite taxe sur la finance permettrait de dégager des centaines de milliards d'euros chaque année pour lutter contre la pauvreté et le changement climatique, sans pour autant mettre en péril les banques.

Permalink: http://oxf.am/wsj