Nelson Mandela

Réaction au décès de Nelson Mandela

Publié le : 5 Décembre 2013

Winnie Byanyima, directrice générale d’Oxfam International

« J’ai été en contact direct avec le président Nelson Mandela pour aider les Burundaises à participer au processus de paix d’Arusha. Madiba a rencontré les militantes burundaises pour la paix et a signifié aux négociateurs l’importance d’un processus de paix sans exclusive pour bâtir un avenir juste, pacifique et prospère.

« Nous vouons un grand respect au président Mandela non seulement pour sa hauteur de vues, son courage et les sacrifices qu’il a consentis pour délivrer l’Afrique du Sud, mais aussi pour son soutien au pardon et à la réconciliation après la fin de l’apartheid. Madiba parlait au nom de tous les peuples oppressés du monde. Il aura été le plus fidèle et le plus vigoureux défenseur de la justice sociale au XXe siècle.

« J’adresse mes plus sincères condoléances à Graça Machel, à toute la famille du président Mandela et au peuple de l’Afrique du Sud. »

Lord Joel Joffe, ancien président d’Oxfam Grande-Bretagne et avocat qui défendit Mandela lors du procès de Rivonia

Jeune avocat, Lord Joel Joffe défend Nelson Mandela lors du célèbre procès de Rivonia, en 1963-64. En 1965, il s’exile en Grande-Bretagne où il co-fonde Allied Dunbar Assurance. À partir de 1981 et pendant 17 ans, il est administrateur puis président d’Oxfam. L’organisation a défendu le mouvement anti-apartheid, y compris en fermant le compte qu’elle avait chez Barclays, alors très liée avec l’Afrique du Sud. Lord Joffe déclare :

« Nelson Mandela était un être extraordinaire et j’ai eu l’honneur et le privilège de le représenter, en tant que l’un des avocats de sa défense au procès de Rivonia. La première fois que je l’ai rencontré à la prison de Pretoria, il est venu au parloir faire la connaissance de l’équipe d’avocats en tenue de prisonnier – des sandales et un short –, ce qui ne l’a pas empêché de prendre les rênes de la rencontre. C’était un leader-né, plein de charisme, qui écoutait attentivement ses collaborateurs avant de décider.

« Pendant mes années au sein d’Oxfam, en soutien au mouvement anti-apartheid, nous avons fermé le compte que nous avions chez Barclays, alors très liée avec l’Afrique du Sud. Cela fait longtemps qu’Oxfam lutte contre la pauvreté et les injustices en Afrique du Sud. J’ai été ravi qu’Oxfam soit, en reconnaissance de sa contribution à la cause de la justice et de l’égalité, l’une des deux seules ONG invitées par l’ANC à la cérémonie d'investiture de Nelson Mandela.

« Outre ses accomplissements formidables, je me souviendrai personnellement toujours de son extraordinaire sens de l’humour. Nelson Mandela avait le sourire facile et le rire communicatif. C’était une personne très chaleureuse qui traitait tout le monde de la même manière, simplement comme un autre être humain. »

Allan Moolman, directeur pays, Oxfam en Afrique du Sud

« Madiba a toujours incarné l’idée d’une Afrique du Sud nouvelle et différente. Il était et reste un symbole de notre aspiration à la liberté et de notre espérance d’une Afrique du Sud meilleure. Il a porté le flambeau de la justice, de l’égalité et de la paix pendant près d’un siècle. Son décès est une grande perte pour l’Afrique du Sud et pour le monde entier. Alors que notre pays pleure Mandela, n’oublions pas ce que nous pouvons lui offrir en héritage. Nous pouvons lui offrir un pays dans lequel ses compatriotes continuent de conjuguer leurs efforts pour réaliser notre rêve commun d’un pays dans lequel nous vivons toutes et tous sur un pied d’égalité, à l’abri de la pauvreté et du besoin.

« Mandela était un visionnaire à l’époque où la répression atteignait son paroxysme. C’est cette vision d’espoir qui nous a conduits à une démocratie pacifique et qui a inscrit l’égalité dans notre constitution. Les immenses sacrifices consentis par Madiba ont incité des militants et des organisations comme Oxfam à continuer de lutter, envers et contre tout, pour l’égalité et la justice dans un monde très inégalitaire.

« Hamba Kahle Tata uqhatso ulufezile [Adieu, père, tu as rempli tout ton devoir]. »

Permalink: http://oxf.am/UWY