Réaction d’Oxfam à la résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU sur une nouvelle opération de maintien de la paix en RCA

Publié le : 16 Avril 2014

« Aujourd’hui, le Conseil de Sécurité des Nations unies a réellement témoigné de l’attention qu’il porte aux souffrances et aux besoins de protection des victimes en proie aux violences quotidiennes en Centrafrique. Cette résolution est un premier pas bienvenu, mais la mission de maintien de la paix de la MINUSCA sera avant tout jugée sur l’impact qu’elle aura pour la population Centrafricaine ».

« La Communauté internationale doit maintenant s’assurer de l’équipement adéquat de la MINUSCA et de l’engagement de troupes suffisantes afin d’avoir un réel impact. Mais dans le même temps, il faut immédiatement redoubler d’efforts contre les violences actuelles en s’assurant que l’actuelle mission de l’UA, la MISCA, bénéficie de troupes additionnelles, de financements, ainsi que d’équipements de communication et de la logistique essentiels à la protection des civils ».

« Alors que certaines forces françaises, de l’opération Sangaris, sont déjà sur le terrain et travaillent aux côtés des troupes de la MISCA pour essayer de protéger les civils, il est crucial que les troupes de l'Union européenne (EUFOR) se déploient également de toute urgence et en faisant de la protection des civils leur première priorité. L’ensemble des forces doivent en outre s’assurer de l’étroite coordination des interventions ».

« Stabiliser la situation exigera également un engagement à long terme et durable en RCA. Au lieu de pousser pour des élections en février 2015, la MINUSCA devrait concentrer son aide au rétablissement de l'Etat et s'assurer d’un environnement politique adéquat, afin que les élections renforcent la paix et la stabilité entre les communautés plutôt que d’alimenter les violences et encore plus de conflits ».

« Au-delà de l’envoi de troupes de maintien de la paix, la communauté internationale doit augmenter ses financements humanitaires. Les besoins au sein de la RCA et des pays voisins, qui accueillent de plus en plus de réfugiés, ne font qu’augmenter : les financements pour répondre à des besoins humanitaires de base sont essentiels ».

Contacts

Fanny Mantaux, France, fmantaux@oxfamfrance.org,  +01 77 35 76 00, +06 51 15 54 38

Vanessa Parra, États-Unis, vparra@OxfamAmerica.org, +1 (202) 496-1196, +1 (202) 476-0093

Permalink: http://oxf.am/Tkc