Bolivie: lutter en faveur des droits des peuples indigènes

Oxfam soutient les Chiquitanos et les communautés indigènes en les aidant à  sauvegarder leur identité, à  faire valoir leurs droits civils, à  protéger leurs ressources naturelles, à  obtenir des titres de propriétés pour leurs terres et territoires, et enfin, à  participer à  des forums où sont prises les décisions.

 Renato Guimaraes/Oxfam“Avant j'étais une esclave”, a raconté Ignacia Pachuri Vaca, 75 ans, une doyenne de Palestina, communauté indigène Chiquitana située dans la zone nord-est de Bolivie. “Maintenant je connais mes droits et je suis sure que mes petits enfants n'auront pas une vie de souffrance et d'esclavage comme celle que j'ai eue étant jeune. A présent, nous nous sommes organisés et nous nous battons pour changer cette situation ».


Les paroles d'Ignacia résume la lutte d'environ 100.000 Chiquitanos dont l'objectif est de faire reconnaà®tre leurs droits de posséder des terres et un territoire, de protéger leur identité culturelle, et de participer activement au processus décisionnel qui touche leurs vies. C'est en partie grâce au Programme Indigène d'Oxfam en Bolivie que les Chiquitanos jouent désormais un rôle important dans la réorganisation du paysage politique et social de leur pays.

Oxfam soutient les Chiquitanos et les communautés indigènes en les aidant à  sauvegarder leur identité, à  faire valoir leurs droits civils, à  protéger leurs ressources naturelles, à  obtenir des titres de propriétés pour leurs terres et territoires, et enfin, à  participer à  des forums où sont prises les décisions.

“Avant, nous n'étions pas organisés, et les autorités ignoraient délibérément nos problèmes. Dorénavant, ils n'ont pas le choix et doivent nous écouter », a déclaré Carlos Cuasace, Président de l'OICH, l'Organisation indigène Chiquitana, l'une des association travaillant avec Oxfam.

Le travail de soutien de l'OICH et d'autres organisations consiste entre autre à  faire pression sur la Banque Mondiale et à  inciter l'Etat et les entreprises à  respecter les droits des indigènes dans leurs projets de développement. L'OICH a également contribue à  garantir une participation active des représentants des communautés indigènes dans les gouvernements boliviens, locaux et national.

Les Chiquitanos sont maintenant représentés au Congrès national, et, grâce à  des manifestations d'associations indigènes, notamment l'OICH, sur le perron du parlement, une nouvelle loi hydrocarbure en Bolivie reconnaà®t les droits de tous les peuples indigènes et octroie aux communautés indigènes 23 millions de dollars (soit environ 13 millions de livres sterling) des redevances payées par les sociétés hydrocarbures.

Ces changements démontrent l'avantage qu'il y a à  développer les capacités et l'organisation des Chiquitanos, ce qui a été réalisé malgré leurs ressources limitées, et en grande partie grâce au soutien continu d'Oxfam.

Source: Oxfam Grande Bretagne, publication originale: novembre 2005

En savoir plus sur :