Comment transformer le carbone en or

Comment la communauté internationale peut financer l’adaptation au changement climatique sans se ruiner

Oxfam suggère que c’est par de nouveaux mécanismes de financement liés à des régimes de réduction des émissions que l’on pourrait faire avancer les négociations sur le climat post-2012 et générer les 50 milliards de dollars par an nécessaires pour faire face aux besoins d’adaptation dans les pays en développement.

Afin de financer les besoins d’adaptation dans le cadre d’un régime post-2012, Oxfam lance un appel pour que soient prises les mesures suivantes :

  • Une portion des quotas d’émissions internationales assignées à chaque pays développé doté d’un engagement relatif aux émissions devrait être mise de côté et vendue aux enchères, au lieu d’être simplement octroyée gratuitement.
  • Des revenus devraient être générés à partir de secteurs internationaux qui ne sont actuellement pas régis par le Protocole de Kyoto.
  • Les fonds devraient être versés par l’intermédiaire d’un mécanisme onusien de financement de l’adaptation qui serait chargé de la supervision et de la mise en oeuvre, tout en se concentrant sur les points de vue et les besoins des communautés qui sont les plus vulnérables face aux impacts du changement climatique.