Des enjeux élevés

L'éducation des filles en Afghanistan

Au lendemain de la chute des Talibans en 2001, des millions de filles afghanes s'étaient inscrites à l'école. Ce fut l'une des rares bonnes nouvelles de ces neuf dernières années en Afghanistan. Mais, alors que la situation sur le plan sécuritaire se dégrade et que la communauté internationale se focalise sur la stabilisation et la contre-insurrection plutôt que sur le développement à long terme, un retour en arrière est à craindre. Il est donc absolument nécessaire qu’une nouvelle approche soit adoptée, tant par le gouvernement afghan que par les donateurs afin de préserver les progrès réalisés dans l'éducation des filles.

Ce rapport est fondé sur une étude réalisée auprès de 1 600 jeunes filles, parents et professeurs, dans 17 des 34 provinces afghanes, durant l'été 2010. Cette étude a été menée conjointement par Oxfam et quinze organisations partenaires, dont Care, le Comité suédois pour l'Afghanistan (SCA) et 13 ONG afghanes.

Principales recommandations :

Oxfam demande au gouvernement afghan et aux donateurs de développer une nouvelle approche sur l'éducation des filles afin de préserver les progrès obtenus et d'améliorer l'accès des filles à l'éducation dans l'ensemble de l'Afghanistan. Alors que les Etats membres de l'Otan prépare leur retrait du pays d'ici à 2014, nous voulons aussi nous assurer que les principaux donateurs maintiendrons leur soutien au développement, et plus particulièrement au secteur éducatif, à long terme.

La communauté internationale doit :

  • concentrer ses efforts sur l'amélioration de l'enseignement secondaire et supérieur ;
  • soutenir le gouvernement afghan pour augmenter le nombre d'écoles accueillant les filles dans un environnement favorable et bien équipées, particulièrement dans les zones rurales et isolées ;
  • augmenter le nombre et les compétences des enseignantes, particulièrement dans les zones rurales et isolées ;
  • veiller à ce que l'accès des filles à l'éducation ne soit pas sacrifié par un ou des accords politiques avec les groupes d'opposition armés et à ce que les progrès dans ce domaine se poursuivent.

Le ministère de l'Education en Afghanistan devrait :

  • Améliorer le suivi et la responsabilité des écoles.

Ce rapport a été initialement rédigé par Ashley Jackson, responsable Plaidoyer et politiques d'Oxfam en Afghanistan. Il s'agit toutefois d'un travail commun de recherche auquel ont contribué les organisations suivantes :

Afghan Civil Society Forum (ACSF)
Afghan Development Association (ADA)
Afghan Peace and Democracy Act (APDA)
Afghan Women’s Network (AWN)
Afghan Women Services and Education Organization (AWSE)
All Afghan Women’s Union (AAWU)
CARE
Cooperation Center for Afghanistan (CCA)
Coordination of Afghan Relief (CoAR)
Coordination of Humanitarian Assistance (CHA)
Education Training Center for Poor Women and Girls of Afghanistan (ECW)
Legal and Cultural Services for Afghan Women and Children (LCSAWC)
Oxfam
Sanayee Development Organization (SDO)
Shuhada
Swedish Committee for Afghanistan (SCA)