Le mépris des enjeux de l'accès aux médicaments

Les priorités commerciales de la Commission européenne sur la mauvaise pente

L’accès aux médicaments représente un défi vital pour les pays en développement, notamment à cause des prix élevés et du manque de médicaments et de vaccins nouveaux ou adaptés aux maladies touchant ces pays.

Plus de 5 millions de personnes vivant dans des pays à revenus faibles et intermédiaires n’ont toujours pas accès aux traitements antirétroviraux requis pour combattre le VIH et le SIDA. Les maladies non transmissibles ont déclenché une nouvelle épidémie de souffrance à travers les pays en développement.

L'Union Européenne (UE) serait en mesure de jouer un rôle clef  en travaillant avec les pays en développement à l’amélioration des innovations et à l’accès aux médicaments.  Au lieu de cela, elle défend une série de mesures en matière de PI qui servent les intérêts commerciaux de l’industrie pharmaceutique au détriment de ceux des pays en développent. Dans un même temps, l’Union Européenne n’a pas non plus mis à disposition les ressources nécessaires aux innovations médicales qui répondraient aux besoins sanitaires des pays en développement.

Recommendations

  • Les Etats membres et le Parlement Européen doivent user de leur pouvoir envers la nouvelle Commission pour ce que cette dernière réforme d’une manière radicale ses politique sur le commerce, afin d’assurer une politique cohérente sur le terrain en matière de santé.
  • Les bailleurs européens doivent revoir leurs politiques afin de maximiser l’accès des pays en développement aux médicaments.