A quoi bon l'ISPE ? Les points de vue des décideurs africains

Une étude pour Oxfam par Matthew Martin, Alison Johnson et Gideon Rabinowitz

En 2005, le FMI (Fond Monétaire International) lançait l’ ISPE (Instrument de soutien à la politique économique) en vue d’apporter un soutien aux pays à faible revenu qui n’ont ni le besoin, ni le souhait d’emprunter auprès du FMI au titre de la Facilité pour la réduction de la pauvreté et la croissance (FRPC).

Oxfam a donc commandité cette étude à Development Finance International afin d’évaluer l’ISPE. Ce projet, "A quoi bon l'Instrument de Soutien à la Politique Economique ? Les points de vue des décideurs africains", visait à présenter les points de vue francs des décideurs et des praticiens africains sur leurs expériences et leurs attentes, et sur ce qu.ils estimaient être la façon la plus utile d’entrer en interaction avec le FMI.

Depuis 2008, le monde a connu des transformations profondes. La communauté globale est à présent confrontée à la pire récession économique depuis la Seconde guerre mondiale. Alors que des plans de sauvetage sont établis pour les banques et pour les pays considérés comme étant d.une importance systémique pour l’économie mondiale, les engagements d’aide en faveur de l’Afrique courent un risque réel de ne pas être tenus. Et comme la croissance économique récente en Afrique semble devoir s’inverser, les progrès réalisés par les gouvernements africains dans la garantie des droits fondamentaux à l’éducation, à la santé, à l’emploi, à des moyens d’existence adéquats, ainsi que dans la lutte contre la pauvreté, sont à présent menacés.

Le rôle du FMI s’est également transformé de manière spectaculaire : l’organisation qui était considérée comme de plus en plus insignifiante s’est vue attribuer un rôle majeur dans la réponse à la crise. Le FMI est en train de réviser ses facilités en faveur des pays à faible revenu. L’Instrument du soutien à la politique économique est une de ces facilités. Ceci rend la présente recherche encore plus pertinente. Les enseignements qui peuvent en être tirés ne se limitent pas uniquement à l’ISPE. Elle donne des éclairages précieux sur les interactions des décideurs des pays à faible revenu avec le FMI et sur les liens intimes qui existent entre la perception et les processus politiques et les décisions prises par les pays, les donateurs et le FMI.