Oxfam étend ses efforts d’aide à des milliers de personnes fuyant les nouveaux combats en Somalie

L’organisation avertit que le pays se dirige « vers une catastrophe encore plus grave »

L’organisation internationale Oxfam a annoncé aujourd’hui qu’elle augmentait son aide d’urgence en Somalie en vue de fournir de l’eau, des abris et autres services d’aide à des milliers de personnes fuyant les nouveaux et violents combats mortels faisant rage dans la capitale du pays.

« La guerre, la sécheresse et la malnutrition précipitent la Somalie vers une catastrophe encore plus grave. Des dizaines de milliers de personnes sont en fuite, des centaines de milliers de personnes sont déplacées et plus de trois millions de personnes ont désespérément besoin d’aide, » a dit Hassan Noor, le Coordinateur humanitaire d’Oxfam pour la Somalie qui vient de visiter la ville d’Afgooye située à quelques kilomètres au sud de Mogadiscio, la capitale du pays. Bon nombre des 67 000 personnes qui ont fui Mogadiscio au cours des semaines passées se sont réfugiés à Afgooye.

En tout, 400 000 personnes se retrouvant sans abri suite aux années de conflit ont désormais trouvé refuge à Afgooye. Par le biais de ses partenaires locaux, Oxfam distribue des abris et des moustiquaires aux familles qui sont arrivées dans la ville il y a quelques jours, et a augmenté les capacités de son système sanitaire et d’approvisionnement en eau afin de couvrir les besoins de 84 000 personnes déplacées supplémentaires. Oxfam approvisionne désormais plus de 200 000 personnes en eau à Afgooye et prévoit d’accroître ses capacités à cet égard au cours des mois à venir. Les organisations locales travaillant en partenariat avec Oxfam commenceront également prochainement à fournir des soins spécialisés et de la nourriture à 9 500 mères et enfants parmi les plus gravement atteints de malnutrition à Mogadiscio même.

Hassan Noor ajoute:

« Les conditions de vie à Afgooye sont parmi les pires que j’ai jamais eu à observer. Je n’ai pas vu un seul abri adapté aux besoins des êtres humains, et des milliers de personnes dorment sans toit ni protection contre la chaleur torride et les pluies torrentielles. J’ai vu des enfants malades étendus à même le sol souffrant de diarrhée et autres maladies. J’ai vu une jeune fille blessée par balle à la tête fuyant avec sa famille. Les gens m’ont dit qu’ils pensaient que la situation allait empirer au cours des semaines à venir, et que plus de personnes seront tuées ou forcées à fuir pour survivre et les besoins humanitaires seront ici de plus en plus importants. »

Et Hassan Noor de poursuivre :

Les travailleurs humanitaires somaliens locaux, qui travaillent sans relâche afin de venir en aide à milliers de personnes, ont besoin que le reste du monde leur vienne en aide. Les récents combats n’ont fait qu’empirer la crise somalienne à un moment où presque la moitié du pays avait déjà désespérément besoin d’aide. Les familles luttent pour palier au manque de nourriture et de services de base, et pour survivre à la pire des sécheresses connues par la Somalie en plus de 10 ans.

Oxfam a averti que si les nouveaux combats se poursuivent, les organisations d’aide auront de plus en plus de mal à faire face aux énormes besoins. La Somalie est déjà l’un des endroits les plus dangereux du monde en matière de délivrance d’aide humanitaire, avec 40 travailleurs humanitaires tués depuis le début de 2008. L’organisation a lancé un appel à toutes les parties au conflit leur demandant de se conformer au droit humanitaire international et de permettre aux services d’aide d’atteindre toutes les personnes qui en ont besoin en toute sécurité.

Notes aux rédactions

Oxfam a cette semaine fait parvenir par avion neuf tonnes d’aide à Mogadiscio, dont notamment des couvertures, des feuilles de plastique destinées à la construction des abris, des moustiquaires, 3 500 seaux pour le stockage et le transport de l’eau potable et des articles sanitaires, tels que des seringues et des antibiotiques. Des livraisons supplémentaires seront effectuées au cours des semaines à venir.

Contact