Les distributions d’eau potable ont débuté dans les zones du sud-est de l’Asie touchées par les catastrophes

Oxfam entame son action humanitaire par la distribution de bâches, de kits d'hygiène, de couvertures et de vêtements, à destination des populations les plus touchées des Philippines, de Sumatra, Samoa, Tonga et du Vietnam.

Deux séismes d’amplitude 7,6 et 6,8 sur l'échelle de Richter, ont respectivement touché l'île indonésienne de Sumatra en Indonésie, faisant plus de 520 morts dans un total d'au moins 800 000 personnes affectées. L'organisation a débuté ses interventions humanitaires par la distribution de 5 000 bâches, 2 500 kits d'hygiène et de couvertures, et de vêtements aux personnes touchées.

Oxfam a également pris en charge la gestion de transfert de véhicules lourds qui seront utilisés pour le nettoyage de la zone. Les routes sont pour le moment bloquées et empêchent l'acheminement de l'aide humanitaire.

«Les maisons, les écoles, les ponts et les routes sont détruits. Beaucoup de gens ont passé la nuit dehors, sous la pluie. Nous distribuons entre autres des bâches. Les dégâts ont rendu les communications entre certaines régions presque impossibles. Il est donc impossible de connaitre le nombre exact de blessés ou de décès. Nous estimons toutefois que plus d'un millier de personnes seraient décédées suite à cette catastrophe ", a déclaré la responsable de l'action humanitaire d’Oxfam, Jane Cocking.

Inel Rosnelli, porte-parole de l'organisation PKBI, organisation partenaire d'Oxfam à Padang, capitale de Sumatra-Ouest, a confirmé que « beaucoup de personnes seraient encore coincées à l'intérieur des bâtiments. »

"La plupart des victimes sont au cœur de la ville et toutes les routes sont encore bloquées en raison des dommages causés par les séismes. Les hôpitaux ont signalé 60 morts, mais il est presque certain que ce nombre augmentera. Nous avons l'eau courante, mais l'eau potable sera à manquer très rapidement. Les possibles problèmes de santé seront ainsi nos principales sources de préoccupations », a ajouté Rosnelli.

L'organisation estime ainsi que 11 millions d'euros seront nécessaires  pour lutter contre les dégâts causés par les catastrophes naturelles et a lancé un appel public aux donx pour réunir la somme dite.

Inondations aux Philippines

Les tremblements de terre survenus en Indonésie, dans le sillage du typhon Ketsana, ont touché les Philippines, le Vietnam et le Cambodge et ont causé de graves inondations dans ces trois pays. Au moins deux millions de foyers restent sous les eaux à Manille, capitale des Philippines, et près de 400.000 personnes sont sans abris. Il est également prévu qu'un nouveau typhon frappe les Philippines au cours des prochaines 48 heures.

Oxfam International vient en aide aux 25 000 familles les plus durement touchées des Philippines en leur fournissant de l'eau, des couvertures, des vêtements, des bouteilles en plastique, du savon et des kits d'hygiène. Par ailleurs, l'organisation offre, dans le cadre de sa réponse initiale, une assistance financière et des abris aux personnes des zones évacués .

D’autre part, une équipe d'aide humanitaire a été envoyé au Vietnam dans la province centrale de Kon Tum. Elle distribuera de l'eau et des matériaux de reconstruction pour les habitations.

«Les inondations se sont réduites, mais les catastrophes continuent de se produire aux Philippines et au Vietnam. Sans eau, ni électricité et avec tout ces décombres éparpillés, notre plus grande préoccupation reste les maladies. Nos équipes effectue une course contre la montre pour faire en sorte que la population des Philippines et du Vietnam soit au plus vite en sécurité", a déclaré Cocking.

Oxfam mène également une action humanitaire d'eau et d'assainissement dans le sud du Pacifique suite aux tsunamis qui ont frappé Samoa et Tonga cette semaine.

Notes aux rédactions

Contact