Séisme en Haïti

Oxfam suit de très près la situation en Haïti, suite au grand tremblement de terre en Haïti et est prête à y répondre

Selon Jane Cocking, Directrice humanitaire d'Oxfam pour le tremblement de terre de Haïti:

"A ce stade il est trop tôt pour évaluer la gravité du séisme en Haïti, mais les premiers signes ne sont pas bons car toutes les communications à travers le pays sont coupées.

 

Ecoutez un compte-rendu audio (Louis Bélanger, porte-parole humanitaire)

 

«Oxfam International est bien préparée. Notre équipe d'urgence pour l'Amérique latine est basée en Haïti. Cette équipe à Port-au-Prince est prête à répondre aux besoins en matière de santé publique, d'eau et d'assainissement. Nous avons aussi des fournitures d'urgence que nous nous apprêtons à envoyer  au Panama dans les plus brefs délais.

Kristie van de Wetering, une ancienne employée d'Oxfam toujours basée à Port-au-Prince, décrit la situation comme "très chaotique avec des décombres de maisons partout. Il y a une couche de poussière qui s'élevait de la vallée au sud de la capitale. Nous pouvions entendre des gens appeler à l'aide de tous les coins. Les répliques sont en cours et rendent les gens très nerveux".

Et Jane Cocking de poursuivre: «Nous espérons en savoir davantage dans les prochaines heures. Haïti est le pays le plus pauvre de l'hémisphère Nord, 85% de sa population vivent déjà dans la pauvreté, étant donné les besoins désespérés auxquels les gens font face jour après jour, ce tremblement de terre est une fois de plus, une mauvaise nouvelle, pour la population pauvre d'Haïti. "

Faites un Don

Les personnes sinistrées d'Haïti ont besoin de votre ade. Aidez-les maintenant en faisant un don au Fond d'Urgence du Trembelement de Terre en Haïti:

D'autre part, il vous est également possible de faire un don au fond général d'urgence de l'Oxfam national le plus proche de chez vous. Votre argent sera utilisé pour financer notre travail humanitaire d'aide d'urgence à travers le monde, dont notamment dans des pays ou des situations tels qu'en Haïti.

Notes aux rédactions

Contact