L’équipe d’Oxfam se rend dans la région d’Haïti frappée par le séisme

Une équipe d’Oxfam, composée de six spécialistes des urgences, est partie aujourd’hui du Royaume-Uni pour se rendre à Haïti afin de renforcer l’intervention de l’organisation caritative face à la dévastation causée par le tremblement de terre qui a frappé le pays mardi.

Cédric Perus, coordinateur humanitaire d’Oxfam à Port-au-Prince, décrit la situation:

“J’ai vu les blessés affluer dans les hôpitaux et des bâtiments de plusieurs étages écrasés sur le sol. Des milliers de personnes ont probablement péri pendant le séisme, mais il faudra du temps avant d’en avoir une idée précise. Il est possible que des corps restent coincés sous les décombres pendant longtemps car certains sites sont difficiles d’accès et que le matériel de transport de charges lourdes se trouve en quantité limitée.

“Il y a des cadavres dans toute la ville. Les survivants ne savent pas où les mettre et donc les enveloppent dans des draps et des cartons, dans l’espoir que les autorités viennent les récupérer. Des corps ont aussi été empilés devant les principaux hôpitaux de la ville.

“Les équipes d’Oxfam ont maintenant commencé à évaluer l’ampleur de la catastrophe dans les différents quartiers de Port-au-Prince, dont certains ont été plus touchés que d’autres. L’épicentre se situait près du bidonville de Carrefour, où les habitants vivaient dans des taudis. Plus de 90 % de ces logements seraient en ruine.

“Nos priorités immédiates seront de fournir de l’eau potable et des abris aux personnes dont le foyer a été détruit. De nombreuses personnes ont perdu leur logement et ont passé la nuit dernière dehors. Il n’a pas encore plu, mais la pluie est tombée plus tôt dans la semaine et si elle revient, cela rendra la situation bien plus difficile pour toutes les personnes devenues sans abri à cause du séisme. La nuit est aussi dangereuse. Il y a eu de nombreux pillages et certains marchés ont été mis à sac.”

Oxfam se prépare à envoyer divers articles de son entrepôt de Bicester, dans l’Oxfordshire, au Royaume-Uni, tels que des feuilles de plastique et du matériel pour distribuer, purifier et stocker l’eau.

Il a été difficile d’établir une communication depuis que le séisme, d’une intensité de 7,0 sur l’échelle de Richter, a frappé à une quinzaine de kilomètres au sud-ouest de Port-au-Prince, la capitale haïtienne, mais la gravité de la situation ne fait aucun doute. Maisons, bureaux, routes, écoles, hôpitaux et hôtels se sont effondrés. Des millions de personnes sont affectées et les organismes d’assistance auront besoin de millions de dollars pour venir en aide à tous ceux qui en ont besoin.

Faites un don maintenant

Le peuple Haïtien a besoin de votre soutien. Faites un don maintenant et contribuez ainsi au Fond d'urgence pour le Séisme en Haïti. Les Oxfam nationaux suivants ont lancé des appels de fonds pour cette situation d'urgence:

Vous pouvez également nous aider à financer nos activités d'urgence en faisant un don à l'Oxfam national le plus proche. Votre argent sera utilisé pour les prochaines situations d'urgence comme celle que connait Haïti pouir l'instant.

Notes aux rédactions

Contact