Séisme au Chili: l'équipe d'Oxfam évalue l'étendue des dégâts

L'évaluation par Oxfam des dommages causés par le séisme de samedi dans le sud du Chili est aujourd'hui bien avancée. L'équipe de logisticiens et d'ingénieurs hydrauliciens de l'organisme d'assistance s'est séparée pour se rendre dans deux destinations : Constitucion et Concepcion.

Chaque équipe évalue les dégâts en parlant de leur étendue avec les collectivités locales, les pompiers ayant participé aux secours et les résidents locaux. Elles sont particulièrement préoccupées par la question de l'accès à l'eau potable et par l'insuffisance des équipements sanitaires.

Hier (mercredi), l'équipe de Constitucion s'est rendue dans une école qui tient lieu de logement pour 300 personnes. Nombre d'entre elles dorment dans les salles de classe ou parterre dans des tentes.

S'adressant de Constitucion, Charlie Rowley, qui dirige l'équipe d'évaluation d'Oxfam au Chili, nous a confié hier : « Le tsunami qui a atteint les régions côtières a causé d'importants dommages aux infrastructures et nous sommes particulièrement inquiets de son impact sur l'eau et les équipements sanitaires. Les pénuries d'eau et l'assainissement insuffisant constituent des préoccupations majeures qui pourraient, si elles ne sont pas résolues à temps, avoir des conséquences pour la santé publique.

« Les articles de secours commencent maintenant à arriver aux personnes habitant dans le Sud et nous avons vu des distributions de nourriture et de médicaments, mais nous pensons qu'un grand nombre de personnes dans le besoin n'ont pas encore reçu d'assistance. »

L'évaluation s'est terminéee hier, jeudi 4 mars, en fin de journée. L'équipe retournera alors à Santiago pendant que les résultats de l'évaluation sont analysés pour qu'Oxfam définisse la nature de son intervention.

Plus d'information

Chili: Oxfam envoie une première équipe suite au séisme

Oxfam travaille actuellement sur d'autres crises humanitaires

Faites un don à Oxfam

Notes aux rédactions

Contact