Rencontre entre les présidents Obama et Karzai : Oxfam conseille vivement que la sécurité des civils en Afghanistan soit au centre des priorités

Alors que le président américain Barrack Obama se prépare pour une réunion très attendue à Washington la semaine prochaine avec le président afghan Hamid Karzai, l’organisation humanitaire Oxfam presse les deux dirigeants à placer en tête de leurs priorités la sécurité de millions d’afghans encore pris dans le conflit. On s’attend à ce que les deux présidents discutent des plans de paix et de réconciliation de la prochaine jirga de paix, ou assemblée traditionnelle des représentants du peuple afghan, prévue fin mai à Kaboul.

Le président d’Oxfam Amérique (USA) Raymond C. Offenheiser a annoncé:

« Cette réunion doit représenter plus qu’une simple opportunité photographique pour les deux présidents. Des discussions majeures sont nécessaires car les vies de millions d’Afghans sont en jeu. Les besoins de personnes afghanes ordinaires, et en particulier ceux des femmes et des jeunes filles, doivent être en tête des priorités inscrites à l’agenda des présidents.

« Lors de la rencontre mercredi des présidents Obama et Karzai, il est crucial que les deux dirigeants portent un regard honnête sur la situation des civils en Afghanistan. Les organisations humanitaires ont pu constater que les situations d’instabilité et d’insécurité aggravent la pauvreté et freinent le fonctionnement dans tous le pays de services tels que la santé et l’éducation. La situation, en particulier dans le sud et le sud-est de l’Afghanistan, est en train de se détériorer rapidement.

« Toutes les parties impliquées dans le conflit doivent agir davantage pour protéger les civils de la violence mais il est sûr que les forces pro-gouvernementales doivent prendre toutes les mesures possibles pour s’assurer que la population afghane ne souffre pas lorsque des opérations telles que celles de Marjah et Kandahar sont en cours.

« Les afghans ayant vécu ces 30 dernières années au centre de conflits, ils font partie des populations les plus pauvres de la planète. Lors de leur rencontre la semaine prochaine à Washington, les dirigeants devront s’assurer qu’ils placent les besoins et les intérêts des afghans au centre des efforts mis en place pour reconstruire l’Afghanistan. Les présidents devront également souligner que les droits des afghans, en particulier ceux des femmes, ne seront pas mis à l’écart ou sacrifiés dans le processus d’élaboration de politiques de paix et de réconciliation. »

En savoir plus

Ajoutez votre voix – littéralement – à notre  pétition vocale  « Les Afghans d’abord »

Afghanistan : Le coût de la guerre en images

Téléchargez le rapport : Les coûts de la guerre: Les expériences afghanes du conflit 1978-2009

Notes aux rédactions

Contact