L'ONU doit éviter les grands gestes et apporter l’aide aux gens touchés par les inondations au Pakistan

Crise au Pakistan: Oxfam réagit à la séance spéciale de l’ONU

Pendant que les leaders mondiaux se réunissaient à New York pour une séance spéciale des Nations-Unies, Oxfam a exhorté la communauté internationale à éviter les grands gestes et agir immédiatement pour livrer l’aide aux gens touchés par les inondations pakistanaises.

Neva Khan, directrice de pays pour le Pakistan à Oxfam, a dit :

« C’est un moment rendez-ou-cassez pour le Pakistan. La communauté internationale doit reconnaître l’ampleur de ce qui arrive dans ce pays et engager le genre d’assistance réelle qui fera une différence au Pakistan.

« En même temps les gouvernements doivent donner suite à leurs engagements. Ce n’est pas un temps pour des grands gestes ni des belles paroles. Trop souvent nous avons vu les gouvernements promettre de grosses sommes d’argent qui ne se sont jamais matérialisées. A la conférence sur Haïti au mois de mars, les donateurs ont promis un montant impressionnant de $5.3 milliards US mais n’en ont livré qu’une fraction. Cette fois-ci, on ne peut pas permettre que cela se produise.

« Ces inondations ont touché plus de personnes que le tsunami dans l’océan indienne, le séisme en Haïti, et le tremblement de terre de 2005 au Kashmir pris ensemble.  Certains pays ont relevé le défi. Un plus grand nombre commencent à donner de l’aide, au fur et à mesure qu'ils reconnaissent l’étendue de cette urgence. Mais trop de pays attendent sur la touche et ne font rien pendant que le peuple pakistanais souffre.

« Nous accueillons le renseignement que depuis quelques jours, des fonds arrivent enfin, en réponse à l’appel d’urgence pour $460 millions de secours. Mais la réalité, c’est que l’appel de l’ONU est absolument périmé. L’étendue du désastre – qui s'empire chaque jour – veut dire que beaucoup plus d’argent est nécessaire et sera nécessaire, si nous allons satisfaire les besoins fondamentaux des sinistrés: l’eau propre, l’hygiène et la nourriture.

« Reconstruire ce pays correctement demandera des années et des milliards de dollars, ainsi qu’un engagement sérieux de la part de la communauté internationale. Les promesses faites aujourd’hui représentent un bon début mais une action immédiate et efficace doit suivre. »

En savoir plus

Faites un don à notre réponse d'urgence au Pakistan

Blog : Journée mondiale de l'aide humanitaire: Aidons le Pakistan!

Inondations au Pakistan : La situation et la réponse d'Oxfam

Notes aux rédactions

Contact

Aux Etats-Unis:

  • Louis Belanger  +1 917 224 0834
  • Maura Hart  +1 202 476 0093

Au Pakistan:

  • Louise Hancock  +92 (0) 308 555 9694 ou lohancock@oxfam.org.uk
  • Tariq Masood Malik  +92 (0) 308 505 2976 ou tariq.malik@oxfamnovib-pakistan.org