Les négociations en Chine doivent se concentrer sur les financements climat

Des progrès significatifs en faveur d’un fonds pour le climat en faveur des pays en développement pourraient être faits par les dirigeants du monde entier lors de la reprise des négociations de l'Organisation des Nations unies sur les changements climatiques (CNUCC) à Tianjin, en Chine, la semaine prochaine (4-9 Octobre).

"Beaucoup de questions restent à régler à Cancun lors de la prochaine rencontre de la CCNUCC en fin d’année", a déclaré Kelly Dent, conseillère sur le changement climatique pour Oxfam. "La mise en place d'un fonds pour le climat aidant les hommes et les femmes parmi les plus pauvres au monde à s'adapter au changement climatique pourrait sauver des vies et contribuer à terme à un accord global. Cela doit être la priorité numéro un en Chine".

Les leaders mondiaux ont promis de créer un nouveau Fonds climat et les pays riches se sont engagés à fournir 100 milliards de dollars par an pour aider les pays pauvres face au changement climatique. Mais ces promesses doivent encore être traduites en actes concrets. Les financements climat représentent un des rares domaines où des progrès sont possibles à Cancun. Obtenir un accord contribuera à rétablir la confiance vis-à-vis des négociations et ouvrir la voie à l'accord équitable, ambitieux et contraignant dont le monde a besoin de toute urgence..

"Les négociateurs de Tianjin n'ont pas besoin d'aller très loin pour voir l’impact du changement climatique sur la vie des populations les plus pauvres du monde. Des millions de Chinois pauvres ont déjà du mal à nourrir leur famille en raison de la météo de plus en plus imprévisible. Des millions d'autres personnes dans le monde sont dans la même situation et elles ont besoin d’aide pour s’y adapter", ajoute K. Dent.

20 pour cent des personnes pauvres dans le monde vivent en Chine et le pays est l’un des plus exposés aux impacts du changement climatique. Selon le centre climatique de Pékin, les événements météorologiques extrêmes ont augmenté ces dernières années. Plus tôt cette année, suite à la pire sécheresse depuis un siècle, près de 20 millions de personnes dans le sud-ouest de la Chine n’avaient plus d’approvisionnement suffisant en eau. En juin, 800 000 personnes ont été déplacées et près de 1,24 millions d'acres de terres agricoles ont été inondées après les pluies torrentielles qui ont conduit aux pires inondations depuis une décennie.

Tianjin est la première conférence internationale de l’ONU sur le changement climatique organisée dans une ville chinoise. Il s'agit de la dernière semaine de négociations avant que les ministres se réunissent au Mexique en novembre et décembre prochains pour le Sommet de Cancun.

En tant que grande économie émergente, la Chine est responsable d’une part croissante des émissions mondiales, mais est également le premier investisseur au monde dans les énergies vertes: 

• La Chine est le plus grand émetteur mondial de dioxyde de carbone, mais ses émissions par habitant représentent moins d'un quart de celles des Etats-Unis.

• La Chine représente près des trois-quarts de la croissance nette de la consommation mondiale d'énergie, mais a été le plus gros investisseur en énergie verte en 2009. Le gouvernement chinois a consacré un tiers de son plan de relance économique (221 milliards de dollars) aux infrastructures qui favoriseront l'efficacité énergétique, ce qui en fait le plus important plan de relance vert au monde.

Oxfam appelle les dirigeants du monde à tenir au Mexique leur promesse de créer un nouveau Fonds pour le climat de 100 milliards de dollars et à s'assurer que les fonds soient disponibles dès 2013 au profit des communautés pauvres les plus vulnérables.
 
Cancun doit également décider d’un processus pour constituer ce Fonds climatique. Une part importante de cette somme devrait provenir de sources innovantes telles que des taxes sur les émissions des transports maritime et aéronautique mondiaux ou une taxe sur le secteur financier. « Ces solutions pourraient fournir des milliards sans mettre à contribution les contribuables», conclue K. Dent.

En savoir plus

Campagne sur le Changement Climatique

Comment s’adapter au changement climatique?

Lire le rapport: Les financements "climat" après Copenhague: les questions à 100 milliards de dollars

La taxe Robin des Bois

Notes aux rédactions

Contact

Thomas Lau, Media Principal thomasl@oxfam.org.hk

Mobile au China +86 (0) 137 5210 5124 (á Tianjin de 2-11 Octobre) au Hong Kong office 852 - 3120-5275 (SVP envoyer des emails plutôt que de laisser des messages ou envoyer des SMS)