Malgré l'accalmie, les besoins sont considérables après les inondations au Sri Lanka

De nombreuses personnes rentrent chez elles après les inondations qui ont touché le Sri Lanka, mais le défi humanitaire commence tout juste, a déclaré aujourd’hui l’organisation internationale Oxfam. Les fortes pluies se sont maintenant calmées et les eaux commencent à baisser mais les dégâts causés par la catastrophe sont considérables. Les gens auront donc besoin d’un soutien continu pour retrouver un mode de vie normal.

Plus d’un million de personnes ont été affectées par les inondations qui ont également causé des dommages importants aux cultures, au bétail et aux infrastructures. Plus de 120 000 hectares de rizière ont été touchés et des milliers de maisons et de réservoirs d’irrigation ont été endommagés. Oxfam a exhorté les donateurs à répondre généreusement à "l’appel éclair" que les Nations Unies s’apprêtent à lancer cette semaine.

Le responsable du programme d’Oxfam à Batticaloa, Subathra Yogasingham, a déclaré : "C’est la pire catastrophe à laquelle a dû faire face le Sri Lanka depuis le tsunami de 2004. Les défis sont énormes. Même si le temps semble s’être amélioré, des centaines de milliers de familles ont encore besoin d’aide. Les gens ont été gravement touchés et beaucoup de leurs besoins essentiels sont encore insatisfaits. Ils auront également besoin d’une aide importante pour reconstruire leurs maisons et retrouver leurs moyens d’existence."

Saundarajah Parvathy, quarante-cinq ans, compte parmi les victimes des inondations. Quand elle est retournée chez elle dans le village de Mahilavaduvvan, à l’ouest de Batticaloa, elle a découvert que sa maison avait été détruite par les flots. Elle raconte à Oxfam : "J’ai tout perdu : les denrées alimentaires, les ustensiles de cuisine et les vêtements. Il y a des serpents dans ma maison et ma rizière est inondée. Je vais être obligée de retourner au camp d’accueil du gouvernement et d’y rester pour quelques jours au moins. Je ne sais pas ce que je vais faire. Je vais probablement devoir trouver un travail journalier pour gagner un peu d’argent."

Oxfam soutient les communautés affectées par les inondations au Sri Lanka depuis le début de la catastrophe. Oxfam et ses partenaires sont jusqu’à présent venus en aide à plus de 17 000 personnes en leur fournissant des produits non alimentaires, de la nourriture, de l‘eau, des kits d’hygiène, des moustiquaires, des tapis et des bâches. Oxfam va intensifier son intervention pour faire face aux conséquences de cette catastrophe dans les prochains jours et atteindre 120 000 personnes dans les provinces de l’est et du centre nord du pays.

Appel aux dons

Vous pouvez venir en aide aux sinistrés sri-lankais en répondant à l'appel lancé par Oxfam Grande-Bretagne

Vous pouvez également faire un don à notre Fonds global d'urgence via l'affilié Oxfam le plus proche. Cet argent servira à financer nos interventions d'urgence dans le monde entier, y compris au Sri Lanka.

Notes aux rédactions

Des photos du Sri Lanka sont disponibles sur demande.

Le personnel d’Oxfam est disponible pour des entretiens sur le terrain dans la zone sinistrée.

Oxfam soutient des projets et des partenaires au Sri Lanka depuis 1998. Dans le pays, Oxfam concentre son action sur la promotion du rôle économique et politique des femmes, le développement économique et des moyens de subsistance ainsi que la protection et l'assistance humanitaire.

L'intervention d'Oxfam face aux inondations au Sri-Lanka 
 

Contact

Pour plus d’informations :

1) Thusitha Siriwardana, Responble Politique et plaidoyer, Oxfam Grande-Bretagne, Colombo
Courriel : Tsiriwardana@oxfam.lk
Tél. portable : +94 (0) 773184817

2) Rishani Wijesinghe, Coordinateur de plaidoyer, Oxfam Australia, Colombo
Courriel: rishaniw@oxfam.org.au
Tél. : +94 (0) 772929147

3) S. Raguraamamurty, Coordinateur de programme, Oxfam Grande-Bretagne, Batticaloa
Courriel:sraguraamamurty@oxfam.lk
Tél. portable : +94 (0) 77 318 726 8