Oxfam : le Parlement européen montre la voie vers la Taxe Robin des bois

Le Parlement européen a adopté aujourd’hui un rapport clarifiant sa position au sujet de l’introduction d’une taxe sur les transactions financières (TTF) de manière unilatérale afin de récolter des fonds en faveur de biens publics comme le développement et la lutte contre le changement climatique. Des députés de tout bord politique ont soutenu ce rapport. 
 
Pour Elise Ford, responsable du bureau d’Oxfam auprès de l’Union européenne : 
 
"En avançant sur une application de la taxe Robin des bois à l’échelle européenne, le Parlement européen montre aujourd’hui l’exemple. C’est une très bonne nouvelle. L’UE pourrait à elle seule récolter des dizaines de milliards d’euros et soutenir les millions de personnes que l’avidité des banque a plongé dans la pauvreté."  
 
"La présidence française du G20 cette année offre à l’Europe une opportunité unique pour mettre en en place une TTF. Nous encourageons aujourd’hui les députés européens à faire pression sur leurs propres gouvernements pour que ces derniers soutiennent le projet. Le Sommet européen qui doit se tenir à la fin du mois sera une occasion pour les responsables politiques de peser en faveur de la TTF."
 
L’organisation internationale Oxfam, associée à une large coalition d’organisations de la société civile, fait campagne pour une taxe d’en moyenne 0,05% sur les actions, les devises, les obligations et les marchés dérivés afin de s’attaquer aux défis mondiaux tels que la pauvreté et la lutte contre le changement climatique. Selon l’Institut autrichien d’études économiques (1), rien qu’en Europe, cette taxe pourrait générer 210 milliards d’euros par an. 

En savoir plus

Rejoignez le mouvement pour la Taxe Robin des bois

Notes aux rédactions

(1) Dr. Stephan Schulmeister, Institut autrichien d’études économiques (chercheur invité au FMI), “Short-term Asset Trading, long-term Price Swings, and the Stabilizing Potential of a Transactions Tax”, Novembre 2010, p.21.

(2) Une étude récente menée par Oxfam indique que 56 des pays les plus pauvres du monde ont un trou de 65 millions de dollars dans leur budget suite à la crise économique.

Contact

Angela Corbalan : + 32 473 56 22 60 / angela.corbalan@oxfaminternational.org