Militants, artistes et entrepreneurs lancent un appel d'urgence pour la Corne de l'Afrique

Des artistes, militant-e-s et entrepreneur-e-s ont signé une lettre commune appelant les responsables politiques mondiaux à intensifier, de toute urgence, leur réaction face à la famine qui frappe plusieurs régions de la Corne de l'Afrique. Ils les appellent à agir "sans délai, sans détour et sans équivoque" lors de leur rencontre dans le cadre du sommet d'urgence qui se tient à Rome aujourd'hui.  

Ce groupement, qui compte des militants de longue date, dont le réalisateur Richard Curtis et le musicien Bob Geldof, déclare :

"A l’heure où nous écrivons, près de 11 millions de personnes souffrent atrocement des suites de la pire famine frappant l’Afrique depuis longtemps. Il est inconcevable qu’en 2011, qui que ce soit puisse encore mourir de faim. Un milliard de dollars (750 millions d’euros) supplémentaires est nécessaire maintenant pour aider nos concitoyen-ne-s. Ce n’est pas grand-chose à l’échelle du monde, même si certains pays connaissent des difficultés économiques.

La semaine dernière, les dirigeants européens ont trouvé le centuplé de ce montant pour sauver l’euro et le système bancaire, mais la France, l’Allemagne et d’autres ont jusqu’ici mobilisé des sommes mineures pour empêcher les gens de mourir de faim. Cela vous paraît inacceptable ? La force se mesure à l’aune du soin que l’on apporte aux faibles. Le réel pouvoir consiste à savoir aider les plus vulnérables.

Les dirigeants se réunissent en urgence aujourd’hui à Rome pour discuter de la crise alimentaire. Ils devraient tous saisir cette opportunité pour annoncer le montant de leur aide et pour trouver cet argent sans délai, sans détour et sans équivoque. Les associations humanitaires sont sur le terrain, travaillant avec les autorités locales pour tenter d’aider autant de monde que possible. Mais beaucoup plus pourrait être fait si cet argent était débloqué et débloqué vite.

Au-delà des besoins immédiats, des mesures doivent être prises pour améliorer l’approvisionnement alimentaire. Nous devons investir à long terme dans l’agriculture pour permettre aux plus pauvres de se nourrir eux-mêmes. Les pays riches ont promis de s’y attaquer il y a deux ans, mais ont honteusement échoué à le faire. Beaucoup de dirigeants africains ont aussi échoué à faire de l’agriculture une priorité. Nous ressentons tous la hausse inexorable des prix alimentaires dans nos supermarchés. La lutte pour les prix des denrées alimentaires peut être menée au niveau mondial. Nous savons ce qu’il faut faire. Nous savons que c’est abordable et essentiel. Nous avons seulement manqué de volonté politique. Et c’est un échec de leadership." 

Voici la liste complète des signataires de cette lettre :

Tutu Agyare, fondateur de Nubuke Investments
Prince Asfa-Wossen Asserate, auteur et consultant
Yann Arthus-Bertrand, photographe et fondateur de Good Planet
Renate Bähr, Deutsche Stiftung Weltbevölkerung
Paul Bendix, Oxfam Allemagne
Chris Bain, CAFOD
Kevin Cahill, Comic Relief
Simon Cowell, acteur et producteur britannique
Richard Curtis, réalisateur et militant
Jamie Drummond, ONE
Peter Eigen, fondateur de Transparency International et membre du Africa Progress Panel
Tiken Jah Fakoly, musicien
Justin Forsyth, Save the Children UK
Stephen Fry, acteur et réalisteur britannique
Benno Fürmann, acteur allemand
Rea Garvey, musicien
Bob Geldof, militant, musicien et membre du Africa Progress Panel
Antony Gormley, sculpteur anglais
Guillaume Grosso, ONE France
Jonathan Ive, designer
Eddie Izzard, comédien
Tobias Kahlar, ONE Allemagne
John Kennedy, Band Aid Trust
Luc Lamprière, Oxfam France
Patrice Leconte, réalisateur
Annie Lennox, musicienne et militante
Richard Miller, ActionAid
Michael Mittermeier, comédien allemand
Jana Pallaske, actrice
Minh-Khai Phan-Thi, actrice et animatrice
Kristin Scott Thomas, actrice
Barbara Stocking, Oxfam Grande-Bretagne

En savoir plus

L'intervention humanitaire d'Oxfam face à la crise en Afrique de l'Est

Notes aux rédactions

L'Organisation des Nations unies pour l'Agriculture et l'alimentation (FAO) organise aujourd'hui une réunion d'urgence emergency pour réagir face à la crise en Afrique de l'Est, qui ne cesse de s'aggraver, et obtenir un soutien international. Ce sommet a été organisé à l'appel de la France, qui occupe actuellement la présidence du G20. Les représentant-e-s des 191 pays membres de la FAO, d'autres agences des Nations unies, d'organisations internationales, des banques de développement et d'organisations non gouvernementales y participent. Pour en savoir plus sur ce sommet exceptionnel : http://www.fao.org/crisis/emergency_meeting2011/fr/

* Le 24 juillet, les Nations unies ont revu à la hausse le montant nécessaire pour faire face à la crise en Afrique de l'Est, ajoutant 300 millions de dollars à l'appel en faveur de la Somalie. Cela porte la totalité des fonds nécessaires pour agir face à cette crise régionale de 1,8 à 2,1 milliards de dollars. Il manque donc à l'appel non plus 600 millions de dollars mais 900 millions.

Contact

Pour plus d'informations :

France : Verena von Derschau, +33 631 22 8968 ou verena.vonderschau@one.org

UK/International : Katie Martin, +44 (0)7500 797599 ou katie.martin@one.org

Allemagne : Sergius Seebohm, +49 (0)1732 490094 ou Sergius.seebohm@one.org

Europe : Angela Corbalan, +32 473 56 22 60, ou angela.corbalan@oxfaminternational.org, @AngelaCorbalan