Réaction d'Oxfam à l'annonce de la FAO sur les prix alimentaires mondiaux

En réaction à l’annonce de l’organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) selon laquelle les prix alimentaires mondiaux sont globalement restés stables en avril tandis que ceux des céréales ont connu une hausse de 5,5% par rapport à mars, Luca Chinotti, conseiller sur les politiques alimentaires pour Oxfam auprès de la FAO à Rome déclare :

"La légère baisse des prix alimentaires mondiaux enregistrée au cours des derniers mois est déjà stoppée et les prix des céréales ont fait un bond, pour atteindre un nouveau record. Des prix alimentaires élevés et volatiles continuent de représenter un risque majeur pour les populations pauvres qui dépensent jusqu’à 80% de leurs revenus hebdomadaires dans l’alimentation et empêchent des petits exploitants de disposer de moyens de subsistance durables.

Une série d'échecs successifs a conduit à l'actuelle crise des prix alimentaires. Les représentants des gouvernements qui se rencontreront lors de la réunion des ministres de l’Agriculture du G20 en juin en France doivent commencer à redresser la situation. Ils doivent aider à calmer les marchés des prix alimentaires en régulant la spéculation excessive, mettre un terme aux subventions sur les agrocarburants et les quotas qui récompensent les entreprises détournant les produits agricoles de leur usage alimentaire pour en faire du carburant, et aider les pays les plus vulnérables à constituer des stocks alimentaires. Une politique qui consiste à faire peu ou rien ne conduira qu’à une aggravation de la crise et laissera des millions d’hommes, de femmes et d’enfants souffrir de la faim."

En savoir plus

> Hausse des prix des denrées alimentaires : questions et réponses

Contact: 

Pour de plus amples informations ou organiser une interview :

  • Gabriele Carchella, Italie : +39 320 4777 895
  • Magali Rubino, France : +33 1 56 98 24 45
  • Anna Mitchell, UK : +44 7796993288