Réaction d'Oxfam à une déclaration de l'Organisation météorologique mondiale

Réaction d'Oxfam à l'annonce de l'Organisation météorologique mondiale quant à la course pour le titre de l'année la plus chaude entre 2010, 2005 et 1998 depuis le début des enregistrements

Pour Barry Coates, directeur général d'Oxfam Nouvelle Zélande : 

"Ces conclusions confirment ce que les millions de personnes vivant dans le monde en première ligne face au changement climatique savent déjà : le climat change."

"Il est encore plus difficile pour ces personnes de survivre face à ces changements. Lors des neuf premiers mois de l'année 2010, 21 000 personnes sont décédées à cause de catastrophes météorologiques liées au changement climatique, plus du double du nombre de décès constatés en 2009."

"Cancun doit s'attaquer à ce problème, tout d'abord en créant un fonds pour le climat et en identifiant des moyens pour récolter les sommes tant attendues. Ces dernières permettront aux populations les plus vulnérables de se protéger de la météo de plus en plus imprévisible et qui selon les experts, ne fera qu'empirer."

Contact: 

• Lucy Brinicombe: +44 7786 110054 ou +521 99 81 59 48 96 lbrinicombe@oxfam.org.uk  

• Ben Grossman-Cohen: +1202-629-6018 ou +521 99 81 59 35 21 bgrossman-cohen@oxfamamerica.org  

• Violeta Leon: +521 99 81 03 66 89 ou violetaleon@oxfammexico.org  

• Magali Rubino: +33 630 4666 ou +521 99 81 59 47 42 mrubino@oxfamfrance.org