Crise en République centrafricaine

L'aéroport de Mpoko a été transformé en camp de fortune. Photo : Vincent Tremeau/Oxfam
L'aéroport de Mpoko a été transformé en camp de fortune. Photo : Vincent Tremeau/Oxfam

Plus de la moitié de la population du pays a besoin d’une aide humanitaire d’urgence. Oxfam contribue à apporter une assistance essentielle.

En décembre 2013, la guerre civile qui perdurait en Centrafrique a donné lieu à une éruption de violence qui a poussé plus de 900 000 personnes sur les routes. Plus de la moitié de la population du pays a à présent besoin d’une aide humanitaire d’urgence. Oxfam contribue à apporter une assistance essentielle.

L’action d’Oxfam

C’est en renforçant l’accès à l’alimentation et à l’eau potable que nous venons en aide aux populations en Centrafrique et dans le Tchad voisin, où des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants se sont réfugiés.

Nous permettons aux populations déplacées d'avoir accés à de l'eau potable en distribuant des filtres à eau, réhabilitant des points d'eau et en acheminant de l'eau là où elles ont trouvé refuge, comme par exemple dans un hôpital de Bangui, qui accueille désormais 8 000 personnes. Nous construisons des latrines et fournissons d'autres équipements d'hygiène de base comme des conteneurs à ordures et du savon. Nous travaillons avec la population pour la sensibiliser aux risques de maladies.

Nous travaillons étroitement avec des partenaires locaux à l'organisation de distrubution de nourriture, d'argent et de coupons alimentaires aux familles les plus vulnérables.

Nous nous associons en outre à d’autres groupes humanitaires pour engager la communauté internationale à protéger les populations civiles. Cela suppose de donner les moyens aux personnes touchées par la crise de subvenir à leurs besoins essentiels, de promouvoir la réconciliation et de répondre sans plus attendre aux besoins des femmes et des filles en matière de sécurité.

La situation

Depuis décembre 2013, plus de 200 000 Centrafricain-e-s ont fui le pays, cherchant refuge dans les pays voisins. En Centrafrique, 2,5 millions de personnes, sur une population totale de 4,6 millions, ont besoin d'une aide humanitaire. Plus de 550 000 d'entre elles ont dû quitter leur foyer. Elles survivent désormais dans des zones moins dangereuses et dans des camps de déplacés.

Les violences armées continuent de menacer la vie des populations civiles et ont entraîné la flambée des prix alimentaires.Certains villages ont vu leur population tripler. La nourriture manque et de nombreuses familles sont désormais réduites à un seul repas par jour. L’accès à la terre est devenu difficile, voire impossible, et la prochaine récolte sera maigre.

Les personnes qui vivent dans les camps en rapide expansion ont cruellement besoin d’eau potable et d’équipements sanitaires.

Pour nous aider à répondre aux besoins humanitaires en Centrafrique et dans d’autres situations d’urgence, faites un don.

Mise à jour : 20 juin 2014

Partagez cette page :