« Héroïnes de l’alimentation » : le concours d’Oxfam célèbre les femmes agricultrices

L’initiative des Héroïnes de l’alimentation est un prix annuel récompensant des agricultrices qui offrent un formidable exemple de ce que des millions de femmes à travers le monde font pour assurer la sécurité alimentaire. Photo : Coco McCabe/Oxfam
L’initiative des Héroïnes de l’alimentation est un prix annuel récompensant des agricultrices qui offrent un formidable exemple de ce que des millions de femmes à travers le monde font pour assurer la sécurité alimentaire. Photo : Coco McCabe/Oxfam

Sur une planète qui produit assez de nourriture pour toute la population mondiale, 821 millions de personnes, soit une sur neuf, souffrent de la faim chaque jour, année après année. Ce n’est pas une fatalité. Un projet innovant d’Oxfam montre que les femmes agricultrices peuvent aider à vaincre la faim dans le monde.

Mettre en lumière des femmes remarquables

Dans nombre de pays en développement, les producteurs et les ouvriers agricoles sont majoritairement des femmes et celles-ci jouent un rôle transformateur dans le développement agricole et le renforcement de la sécurité alimentaire. Mais leur contribution est souvent minimisée et elles sont confrontées à nombre de défis.

Lancée par Oxfam et des partenaires locaux, l’initiative des Héroïnes de l’alimentation est un prix annuel distinguant des agricultrices qui offrent un formidable exemple de ce que des millions de femmes à travers le monde font pour assurer la sécurité alimentaire.

Dans le cadre de ce projet, des femmes sont sélectionnées pour les connaissances et les compétences agricoles dont elles font preuve. Puis ces femmes s’affrontent dans une série d’épreuves. Chaque semaine, une participante est éliminée, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’une : la gagnante du concours.

Au travers de diverses activités, ce prix rend hommage à des agricultrices remarquables qui ont surmonté des défis et ont contribué à leur communauté de manière significative et durable.

Il souligne le rôle de ces femmes, met en valeur leurs réalisations et sensibilise aux difficultés qu’elles rencontrent. Il remet en question les normes liées au genre et les discriminations relatives au rôle des femmes et des hommes. Il offre aux femmes une occasion de partager leurs connaissances et leurs compétences et de tisser des liens plus étroits avec les autorités régionales et nationales, ainsi que d’autres parties prenantes.

Le projet amplifie la voix des femmes. En diffusant leur message, il encourage d’autres femmes se trouvant dans des situations similaires à prendre leur vie en main et à entreprendre leur propre activité agricole.

Quelques-unes de nos lauréates

Monica, du Nigeria
« Je suis une femme qui travaille dur et qui aide d’autres femmes »

Carolina, de Tanzanie
« Quand les femmes se battent, rien ne peut les arrêter »

Asgedech, d'Éthiopie
« Je n'abandonne jamais, c’est le secret de ma réussite »

Un message porté dans le monde entier

Le projet des Héroïnes de l’alimentation a vu le jour en Tanzanie, puis a été repris sous diverses formes dans d’autres pays à travers le monde. 

  • En Tanzanie, ce projet est à l’origine d’une émission de téléréalité diffusée pour la première fois en 2011 sur une chaîne nationale et vue par 25 millions de personnes. Il a favorisé la sensibilisation du public et accru la pression exercée sur le gouvernement pour qu’il prenne des mesures concrètes en soutien à l’agriculture familiale et paysanne. En 2015, l’émission a suscité l’intérêt de près d’un quart de la population tanzanienne, soit 14 millions de personnes.
     
  • Au Nigeria, le prix des Héroïnes de l’alimentation, également appelé Ogbonge Women (« femmes fortes, résistantes et fiables » en pidgin), a été organisé pour la première fois en 2012. Grâce à une campagne intense dans les médias et sur les réseaux sociaux, il a contribué à accroître l’engagement des femmes dans l’agriculture et leur indépendance économique, ce qui a permis de renforcer la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance.
     
  • En Éthiopie, le projet a conduit à une plus grande reconnaissance des femmes agricultrices par une série d’activités de sensibilisation, notamment des expositions d’art et des documentaires diffusés à la radio et à la télévision. Il réunit également lauréates et responsables politiques lors de la cérémonie de remise des prix, suivie par 30 à 40 millions de téléspectateurs et téléspectatrices à travers le pays.

En dehors du continent africain, le projet des Héroïnes de l’alimentation a été adapté par Oxfam et ses partenaires dans plusieurs pays, dont l’Arménie, la Géorgie, l’Indonésie et la Russie.

Les lauréates deviennent souvent des célébrités nationales bien placées pour influencer les responsables politiques. Des héroïnes de l’alimentation se sont rendues à Bruxelles (institutions européennes), à Washington, à Rome et à La Haye pour informer les politiques et les fonctionnaires de la nécessité d’investir en faveur des femmes actives dans l’agriculture familiale et paysanne.