L’accueil des réfugiés, une responsabilité mondiale inégalement partagée

Près de 23 millions de personnes ont cherché refuge hors des frontières de leur pays. Environ 84 % d'entre eux se trouvent dans des pays pauvres. Demandez aux gouvernements d'assumer leur part de responsabilité et de protéger la vie des réfugiés et des migrants à travers le monde.

La crise des réfugiés ne donne aucun signe de ralentissement. De la Syrie au Yémen en passant par le Soudan du Sud, les conflits continuent de chasser des milliers de personnes de chez elles chaque jour. Près de 23 millions de personnes, dont plus de la moitié sont des enfants, ont cherché refuge hors des frontières de leur pays. Des familles sont déchirées. Nombre de femmes, d’hommes et d’enfants ont perdu la vie.

Pourtant beaucoup de gouvernements tournent le dos à ces personnes contraintes de fuir pour survivre et sont loin d'assumer leur devoir de solidarité. Les six pays les plus riches, qui ont les moyens de renforcer leurs services d’hébergement, d’éducation et de santé, accueillent moins de 9 % des réfugiés du monde.

La grande majorité des réfugiés – près de 84 % – se trouvent dans des pays pauvres, qui peinent déjà à répondre aux besoins de leur population ou qui risquent de compromettre leur propre stabilité.

Quels pays accueillent le plus de réfugiés ?

Votre voix compte

La responsabilité d’aider les personnes contraintes de fuir pour survivre ne peut pas continuer à peser sur les épaules des pays les plus pauvres.

Aucun pays, aucune région ne peuvent à eux seuls régler cette situation catastrophique. C’est pourquoi une solution mondiale est absolument nécessaire, une solution à laquelle tous les pays contribuent.

Demandez aux gouvernements de s’engager à assumer leur part de responsabilité et protéger la vie des réfugiés et des migrants à travers le monde.