Focus

Komal vit dans l’Uttar Pradesh, un État du nord de l’Inde. Malgré son jeune âge, elle a été confrontée toute sa vie à la discrimination. Mais elle est résolue à lutter fermement pour l’égalité entre les femmes.

Saviez-vous qu’au moins une femme sur trois subira une forme de violence au cours de sa vie ? Les violences faites aux femmes ont un effet dévastateur sur la vie des femmes, leur communauté et la société en général. Il est temps de dire "ça suffit !". Rejoignez-nous. 

Mawia, 4 ans, attend avec sa mère de retrouver son père, après qu’ils aient été séparés par la foule dans le centre d’enregistrement pour réfugiés de Preševo, dans le sud de la Serbie.

Des millions de personnes sont contraintes de tout abandonner pour fuir violences, conflits et persécutions. Nous leur portons assistance en Syrie, en Jordanie et au Liban, mais aussi en Serbie, en Grèce et en Italie. Alors que l'hiver s'installe, ces familles vulnérables ont encore plus besoin de votre aide. Faites un don.

 

Choisissez un cadeau dans l’un des catalogues en ligne d’"Oxfam s'emballe"

En cette période de fêtes, vous souhaitez offrir un cadeau qui sorte de l’ordinaire ? Avec "Oxfam s'emballe", nous vous proposons des cadeaux solidaires qui feront plaisir à vos proches tout en faisant une réelle différence dans la vie d’autres personnes.

1 personne sur 3 dans le monde vit dans la pauvreté.

Oxfam est déterminée à changer cette situation en mobilisant le pouvoir citoyen contre la pauvreté.

Lire la suite

Actualité

Ça suffit : Oxfam entend éradiquer les violences faites aux femmes et aux filles

Les inégalités entre les femmes et les hommes sont à la fois la cause et la conséquence des violences faites aux femmes et aux filles. Forte de ce constat, Oxfam lance aujourd’hui une campagne internationale : « Ça suffit ! Ensemble, mettons fin aux violences faites aux femmes et aux filles ». Il s’agit d’en finir avec l’une des violations des droits humains les plus répandues dans le monde.

Financements climat : à la COP22, les pays riches font la sourde oreille

Les négociations onusiennes sur le climat, qui ont débuté le 7 novembre à Marrakech, n’ont pas réussi à combler les lacunes de l’Accord de Paris, laissant les pays pauvres et vulnérables sans réponse quant au soutien financier – indispensable - qu’ils pouvaient espérer de la part des pays riches.

Blogs

COP22 in Morocco, Nov 2016

À la suite de l’élection américaine et face à des pays riches qui ont continué à ignorer le besoin de nouveaux financements pour soutenir les populations les plus vulnérables au changement climatique, les pays en développement ont lancé un retentissant appel à l’action lors de la 22e Conférence internationale sur le climat (COP22).

Le camp de Zataari, en Jordanie, accueille environ 80 000 réfugiés syriens. La moitié d'entre eux ont moins de 18 ans. Credit: Sam Tarling/Oxfam

Josephine Liebl, responsable des politiques de déplacement pour Oxfam, évoque la perspective du Sommet des Nations unies qui se tiendra à New York en septembre prochain et se remémore les dernières semaines passionnantes qui ont servi à en négocier l’issue.

CULTIVONS, c'est quoi ?

Une météo capricieuse et des saisons imprévisibles influent sur les récoltes et affament les populations. Les prix des denrées alimentaires flambent, tandis que la qualité des aliments décroît. Le changement climatique va bientôt changer nos habitudes alimentaires.

Pour près d’un milliard de personnes en situation de pauvreté, plus il y aura d’événements météorologiques extrêmes et de catastrophes naturelles, plus elles souffriront de la faim.

Le changement climatique, la pauvreté, la faim sont bien un seul et même combat.