El Salvador

Manifestation à El Salvador

Avec une superficie de près de 21 000 km2 pour une population de 6,4 millions d’habitants, le Salvador est le plus petit pays d’Amérique centrale. C’est aussi l’un des pays d’Amérique latine et des Caraïbes qui affiche les plus fortes inégalités socioéconomiques. Son territoire et sa population sont en outre particulièrement vulnérables aux effets du changement climatique.

Le Salvador est une jeune démocratie dont la stabilité politique a permis l’institutionnalisation de la défense des droits humains, même si une grande polarisation politique continue de limiter la possibilité d’accords nationaux à moyen et à court termes. Le Salvador a en outre accédé au statut de pays à revenu intermédiaire et son processus de paix a ouvert la voie au développement. De ce point de vue, des avancées substantielles ont eu lieu en matière de lutte contre la pauvreté et contre la concentration des richesses entre les mains d’une élite économique et politique au pouvoir, qui favorise le creusement des inégalités et l’affaiblissement des droits de la population, notamment des personnes qui vivent dans la pauvreté et l’exclusion.

Oxfam est présente au Salvador depuis plus de trente ans. Nous y promouvons le développement d’un pays libéré de l’injustice de la pauvreté et nous avons contribué à la construction d’un réseau d’alliances avec les citoyennes et citoyens et les organisations de la société civile.

En coordination avec ses partenaires et alliés, Oxfam n’a cessé de peser sur les décisions de politique publique, d’ouvrir des espaces de dialogue intersectoriel et de lutter contre la pauvreté et les inégalités, à travers ses programmes de développement à long terme, ses interventions d’aide humanitaire et ses campagnes permettant aux citoyennes et citoyens de faire valoir leurs droits.

Au Salvador, Oxfam se donne pour mission de développer une citoyenneté active, au sein de laquelle les femmes jouent un rôle central d’agents du changement et exercent un leadership transformateur : les citoyennes et citoyens doivent pouvoir influencer la formulation et la mise en œuvre de politiques publiques fondées sur la volonté de changer les relations de pouvoir, les comportements et croyances, les politiques, lois et réglementations, les budgets publics, ainsi que les pratiques du secteur privé, afin de promouvoir une société plus équitable et libérée de l’injustice de la pauvreté.

Au niveau national, Oxfam travaille actuellement avec plus de 50 organisations partenaires. 80 000 personnes participent directement à son action et 700 000 de façon indirecte. 60 % des participants sont des femmes. Oxfam est active dans 69 municipalités réparties sur 11 départements. Grâce à la collaboration avec nos partenaires et homologues, notre capacité d’intervention humanitaire nous permet également de couvrir les 14 départements que compte le pays. Notre travail d’influence et de campagne a quant à lui une portée tant nationale et régionale que mondiale.


Oxfam au Salvador

Oxfam mène sa mission par le biais de de trois programmes de développement et trois campagnes d’envergure nationale et mondiale, et participe à des initiatives à l’échelle de l’Amérique latine et des Caraïbes, sur des enjeux qui contribuent à réduire les inégalités, la vulnérabilité et les risques liés aux catastrophes, ainsi qu’à éliminer les violences faites aux femmes.

Justice entre les femmes et les hommes : notre programme vise à permettre aux femmes et aux filles d’exercer un leadership transformateur qui, en conjonction avec l’action de personnes occupant une fonction clé au sein des institutions publiques et privées , conduira au respect du droit à une vie sans violences sexistes.

Citoyenneté active : notre programme contribue à donner les moyens à une citoyenneté active d’influencer les institutions publiques et d’œuvrer avec celles-ci à promouvoir, élaborer et appliquer une législation et des politiques locales et nationales qui reconnaissent les droits des personnes.

Prévention, préparation et intervention humanitaire : notre programme a pour but de renforcer la résilience et les moyens de subsistance des femmes, des hommes et des enfants les plus vulnérables, ainsi que la mise en œuvre des politiques publiques de gestion du risque et des effets du changement climatique, grâce à la coordination entre l’État et la société civile.

Nos campagnes :
•    À égalité ! Il est temps de mettre fin aux inégalités économiques extrêmes.
•    Ça suffit ! Ensemble, mettons fins aux violences faites aux femmes et aux filles.
•    CULTIVONS : pour la justice alimentaire dans un monde aux ressources limitées.