Indonésie

indonesie

L’Indonésie est le pays le plus peuplé d’Asie du Sud-Est et le quatrième au niveau mondial. Bien que le pays se classe désormais dans la catégorie des pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure, la pauvreté, les inégalités et la vulnérabilité continuent d’y poser de réels problèmes. Sur une population de 254 millions d’habitants, environ 30 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté, et l’écart entre les plus riches et les plus pauvres se creuse dans l’archipel.

De par la situation et les caractéristiques géographiques du pays, la population indonésienne et ses moyens de subsistance sont particulièrement exposés aux effets du changement climatique, à l’élévation du niveau de la mer, aux éruptions volcaniques et autres catastrophes naturelles.

Oxfam en Indonésie

Nous aspirons à une Indonésie équitable, où tous les habitants puissent vivre à l’abri de l’injustice de la pauvreté, jouir pleinement de leurs droits et résister aux catastrophes naturelles. Les femmes et les filles occupent une place centrale dans notre stratégie pour réaliser cette ambition.

Depuis 1957, nous travaillons en Indonésie en collaboration avec des partenaires d’envergure locale et nationale.

Nous sommes actuellement actifs dans huit provinces où nous soutenons le gouvernement indonésien, la société civile et les communautés locales dans les trois grands domaines suivants :

  • Justice entre les femmes et les hommes : nous aidons les femmes et les filles à participer sur un pied d’égalité avec les hommes et les garçons à tous les aspects de la vie économique, sociale, politique et culturelle, à assumer des rôles de premier plan, à accéder aux ressources et aux services et à participer aux décisions qui touchent à leur vie.
     
  • Justice économique : nous aidons les petits agriculteurs marginalisés, en particulier les femmes, à s’adapter au changement climatique et à améliorer leur sécurité alimentaire. Nous favorisons une gestion inclusive des ressources naturelles et contribuons à renforcer la responsabilité d’un secteur privé respectueux des droits des travailleuses et travailleurs. 
     
  • Droits en situation de crise : nous promouvons l’idée que la gestion des risques est l’affaire de toutes et tous, afin de renforcer la mobilisation des populations urbaines en cas de catastrophe naturelle et leur capacité à y faire face. Nous favorisons également l’intégration du genre dans toutes les interventions d’urgence menées par les administrations nationales et infranationales.