Yémen

yemen

Le Yémen, pays le plus pauvre du Moyen-Orient, est confronté à une crise humanitaire massive qui ne cesse de s’aggraver. Combats quotidiens et frappes aériennes ont forcé plus de 3,1 millions de personnes à fuir leur foyer depuis mars 2015. Jusqu’à 21 millions de personnes, soit 82% de la population, ont besoin d’aide humanitaire, tandis que 14,1 millions de personnes ne mangent pas à leur faim.

L'échec des pourparlers de paix ainsi que la fin d'une cessation partielle des hostilités au début du mois d'août ont entraîné une recrudescence des combats et des attaques aériennes. Les prix des denrées alimentaires n’ont cessé d’augmenter depuis le début de la crise, tandis que de nombreuses familles parmi les plus pauvres ont perdu leurs revenus et se sont beaucoup  endettées.

Oxfam au Yémen

Oxfam est active au Yémen depuis plus de trente ans, collaborant avec les autorités gouvernementales et les organisations de la société civile pour améliorer les services d'approvisionnement en eau et d'assainissement, ainsi que les moyens de subsistance de milliers de personnes en situation de pauvreté.

Aide d'urgence

La situation actuelle a entraîné le déplacement forcé de millions de personnes et les a privées de ressources.  L’absence d’avancées décisives vers la paix continue d’aggraver la pauvreté et la vulnérabilité de la population.

Depuis juillet 2015, Oxfam a directement porté assistance à plus de 913 000 personnes dans le Nord et le Sud du pays, en leur fournissant de l’eau potable, des bons alimentaires, de l'argent, des nécessaires d’hygiène et d’autres produits essentiels.

  • 14,1 millions de personnes, soit plus de la moitié de la population, se trouvent dans une situation d'insécurité alimentaire et de malnutrition, dont 7,1 millions dans des proportions alarmantes.
  • 19,4 millions n’ont pas accès à l’eau potable ni à l’assainissement.
  • 3 millions de femmes et d’enfants de moins que cinq ans ont besoin d’un traitement contre la malnutrition ou de services de prévention.

Dans le gouvernorat d’Aden, Oxfam a fourni des équipements à la régie locale des eaux et d’assainissement d’Al Dhale’e en vue de l’exploitation du système d’adduction d’eau approvisionnant la ville d’Hawtah (gouvernorat de Lahij). 20 000 personnes pourront ainsi en bénéficier.

Dans les gouvernorats de Hajjah et d’Al Hudaydah, Oxfam distribue de l’argent aux familles dans le besoin pour leur permettre d’acheter des biens de première nécessité. Ce programme bénéficie à 14 000 personnes. Nous fournissons également du gazole afin de maintenir en activité 23 systèmes d’approvisionnement en eau dans trois districts d’Hajjah et d’Hodeidah.

Dans le gouvernorat d’Amran, Oxfam mène des campagnes de promotion de la santé publique, réhabilite un réseau d’eau potable et distribue des bons alimentaires à 3000 familles.

Dans la ville de Taiz, Oxfam, en collaboration avec une organisation locale, achemine de l’eau potable à plus de 55 000 personnes par camion-citerne. Dans le camp d’Al Hawban, situé à la périphérie de la ville, nous avons construit  cent nouvelles latrines et avons fourni des bons alimentaires à 4000 familles.

En réponse à l’épidémie de choléra qui s’est déclarée en octobre 2016, menaçant 7,6 millions de personnes, Oxfam, en coordination avec d’autres ONG internationales, a fourni une aide humanitaire à plus de 330 000 personnes.

Dernière mise à jour : 2 décembre 2016

Demandez l'arrêt des violences au Yémen