crise alimentaire

crise alimentaire

Un point d'eau. Photo : Rodney Dekker/Oxfam

L’eau, c’est la vie. Cinq témoignages sur les effets d’El Niño

Tandis qu’un « super » El Niño va aggraver la sécheresse et empêcher des communautés entières de manger à leur faim, des millions de personnes pourraient être menacées par des pénuries d’eau cette année. Cinq personnes témoignent des effets d’El Niño sur leur communauté.

Habodo devant son abri avec deux de ses enfants, Habiiba* (3 ans et demi) et Saafi* (6 ans), près de Bisle, dans la zone de Siti, en Éthiopie.

Sécheresse et déplacement : comment les familles survivent en Éthiopie

Suite à la sécheresse dévastatrice qui frappe l’Éthiopie, la faim et la maladie menacent des millions de personnes. Nous aidons plus de 160 000 personnes dans trois régions particulièrement touchées, où nous acheminons de l’eau par camion, réparons les puits et fournissons des aliments pour les animaux.

Attroupement autour d’un réservoir d’eau installé par Oxfam, à Hariso (Éthiopie), qui fournit 10 000 m3 d’eau par jour.

Une sécheresse dévastatrice plonge l’Éthiopie dans la pire crise alimentaire que le pays ait connue depuis trente ans. Nous devons agir immédiatement pour protéger des millions de personnes de la faim et de la maladie. Avec votre aide, nous pouvons porter assistance à des hommes, des femmes et des enfants qui manquent cruellement d’eau potable et de vivres.

 

Le Yémen au bord de la catastrophe humanitaire

Ils sont 16 millions à avoir besoin d’aide humanitaire dans le pays. Cela signifie qu’une personne sur trois dans cette situation au Moyen-Orient est yéménite. Dix millions de Yéménites ne mangent pas à leur faim, dont 850 000 enfants souffrant de malnutrition aigüe. Des millions de personnes ne disposent pas d’eau potable et ne peuvent pas accéder à des services de santé de base.

Credit: Tom Pietrasik/Oxfam

Nous exigeons un système alimentaire plus juste et plus durable pour que chacune et chacun puisse tous les jours manger à sa faim. 

Pages

Subscribe to RSS - crise alimentaire