Cuba

cuba

À Cuba, Oxfam s’efforce depuis 1991 de favoriser un développement socioéconomique équitable et durable en collaboration avec les organisations locales.

En tant que partenaire de développement de la société civile cubaine, Oxfam teste de nouvelles approches et diffuse activement les enseignements tirés afin d’éclairer plus largement le travail d’influence des politiques et des pratiques.

Nous avons ainsi apporté un soutien important à une série d’innovations dans les domaines de l’agriculture urbaine, du développement économique des communautés locales, de la lutte contre les violences faites aux femmes, de la réduction des risques de catastrophe et de l’intervention humanitaire.

Oxfam à Cuba

Les réformes économiques entreprises dans le pays en 2008 ouvrent de nouvelles perspectives, mais posent également des difficultés : les Cubains appellent de leurs vœux nombre de changements pour améliorer leurs conditions de vie, mais tiennent en même temps à protéger et garantir d’autres aspects, notamment la couverture sociale et l’égalité économique acquises depuis la révolution, en particulier pour les femmes et les couches les plus vulnérables de la population.

Dans ce contexte, Oxfam collabore avec des partenaires cubains sur trois grands enjeux qu’ils jugent prioritaires :

Nous soutenons l’autonomisation des femmes, la promotion de nouvelles normes sociales favorisant l’égalité entre les sexes et, plus largement, la promotion des droits des femmes à l’échelle nationale, concentrant plus particulièrement nos efforts sur la question essentielle des violences faites aux femmes.

Nous contribuons au développement d’un système alimentaire équitable et durable à Cuba, en améliorant les techniques de production et de commercialisation des agriculteurs familiaux et paysans et en consolidant les institutions locales et nationales qui soutiennent ces hommes et ces femmes.

Nous aidons Cuba à renforcer sa capacité à faire face aux catastrophes naturelles. Pour ce faire, nous aidons les communautés locales et les institutions nationales à réduire les risques, à s’adapter aux effets du changement climatique et à réagir plus efficacement en cas de catastrophe.